Pour Cohn Bendit, la victoire de Trump doit "pousser l'Europe à se prendre en main"

  • A
  • A
Partagez sur :

"Donald Trump ne va pas faire de cadeau à l'Europe", a assuré mercredi matin Daniel Cohn-Bendit.

L'AVIS DE

"Il va falloir s'habiller, car l'hiver va venir." Mercredi matin, sur Europe 1, Daniel Cohn Bendit a réagi à la victoire fraîchement annoncée de Donald Trump. Contre toute attente, le milliardaire a remporté l'élection présidentielle américaine dans la nuit de mardi à mercredi en battant son adversaire démocrate Hillary Clinton.

"Tous les élus disent ça". L'ancien EELV et chroniqueur sur Europe 1 est notamment revenu sur le discours prononcé par Donald Trump, peu après l'annonce de sa victoire, dans lequel il se place en président rassembleur. "Tous les élus disent qu'ils veulent réunir le pays et pendant quatre ans ou huit ans ils n'y arrivent jamais. Il faut arrêter de prendre au sérieux ce genre de discours", dénonce-t-il.

"Pas de cadeau". "L'Europe doit se prendre en main. Donald Trump dit 'l'Amérique d'abord'. Il faut savoir si nous serons capables de dire 'l'Europe d'abord', si l'on est capables avec notre souveraineté de répondre, car il ne va pas nous faire de cadeau", assure Daniel Cohn Bendit. "Il va se mettre d'accord avec Vladimir Poutine, avec Recep Tayyip Erdogan. Il faudra défendre nos valeurs démocratiques. Il faut savoir si l'on peut inventer une Europe capable de se défendre dans le monde de demain".

"Une leçon pour la France". Selon Dany, ce scrutin doit être vu comme une leçon pour la France. "Il a fait une campagne contre l'establishment, contre les nantis et si, nous, on continue de prendre les mêmes hommes politiques, on fait le lit au Trump européen. Il faut tirer les erreurs de nos échecs", ajoute-t-il, dénonçant en filigrane la probable candidature de François Hollande à sa succession.