Pour Angela Merkel, Helmut Schmidt était "une institution politique"

  • A
  • A
Pour Angela Merkel, Helmut Schmidt était "une institution politique"
@ JOHN MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :

L'ancien chancelier allemand, décédé mardi à l'âge de 96 ans, était "une institution politique" dans son pays, a déclaré l'actuelle chancelière, Angela Merkel.  

L'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, décédé mardi à l'âge de 96 ans, était "une institution politique" dans son pays, a déclaré Angela Merkel en rendant hommage à son prédécesseur social-démocrate, encore très écouté plus de trente ans après avoir quitté le pouvoir. "Helmut Schmidt était une institution politique de la République fédérale allemande. Il était aussi un exemple pour moi, l'un de ceux dont le conseil et le jugement m'importent", a souligné la chancelière conservatrice, quelques heures après la mort de l'ancien dirigeant chez lui à Hambourg (nord).

Mort auprès des siens, chez lui. L'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, dont l'état de santé s'était nettement dégradé ce week-end, est mort mardi en début d'après-midi à 96 ans, a annoncé son médecin. L'ex dirigeant social-démocrate, qui a été chancelier de 1974 à 1982, s'est éteint chez lui à Hambourg, a précisé le docteur Heiner Greten.

Surnommé le "chancelier de fer". Chancelier en 1974 après la démission de l'autre grande figure de la social-démocratie allemande, Willy Brandt, Helmut Schmidt avait été reconduit en 1976 et 1980.  Européen convaincu, il avait critiqué la manière dont son successeur Helmut Kohl avait conduit l'unification de l'Allemagne. Helmut Schmidt a aussi été le "père", avec l'ancien président français Valéry Giscard d'Estaing, du système monétaire européen (SME).