Point final pour Kim Dotcom

  • A
  • A
Point final pour Kim Dotcom
@ MAXPPP
Partagez sur :

PORTRAIT - Avant son interpellation vendredi, le fondateur de Megaupload menait la grande vie.

Depuis 24 heures, on ne parle plus que de lui. Kim Dotcom, le fondateur de MegaUpload a été arrêté vendredi par la police néo-zélandaise sur la base de mandats d'arrêt délivrés par les Etats-Unis.

Kim Dotcom, comme trois autres responsables des sites annexes de MegaUpload, est inculpé pour conspiration de racket, conspiration de violation de copyright et blanchiment d'argent. Il risque plusieurs dizaines d'années de prison. La fin d'un rêve éveillé pour ce Ritchie Rich allemand.

Très vite, les images de la perquisition ont fait le tour du web. On y voit la somptueuse demeure du millionnaire allemand, appelée également "Dotcom mansion". Basée à Coateseville, au nord d'Auckland, c'est tout simplement la plus grande maison du pays. Et la plus chère aussi : 23 millions d'euros.

Meilleur joueur du monde

Sa démesure est totale. Elle est bâtie sur plus de 24 hectares et dispose de court de tennis et d'une longue piscine. La déco est aussi excentrique que le propriétaire des lieux. Un grand réservoir de poissons tropicaux est installé, et des sculptures en taille réelle de girafes et de rhinocéros campent dans le jardin.

A l'intérieur, Kim Dotcom, connu civilement sous le nom de Kim Schmitz, sait s'amuser. Il est le "plus grand tueur" du monde en 2011 à Call of Duty : Modern Warfare 3. "Megaracer", son surnom, a tué 150.000 autres joueurs dans ce jeu vidéo de Xbox auquel s'adonnent plus de 15 millions de joueurs en ligne.

Dans une vidéo, on le voit affalé sur son canapé, noyé sous les confettis :

Né à Kiel, en Allemagne, en 1974, Kim Schmitz impose autant par ses 130 kilos que par son CV, qui comporte quelques lignes peu flatteuses.

Une prime pour un renseignement sur Ben Laden

L'homme s'autoproclame hacker. Il aurait commis ses premiers forfaits dès les années 1990. Il a profité de la bulle Internet pour s'assurer ses premiers succès. En 2002, il est condamné à 20 mois de prison avec sursis et 100.000 euros d'amende pour délit d'initié pour la revente d'un site.

Peu après de nouvelles opérations floues entre sociétés spécialisées sur le web, Kim Dotcom propose 10 millions de dollars pour tout renseignement sur Oussama Ben Laden. Une astuce de plus puisque le FBI en propose 25 millions pour la même chose. Le jeune homme est suspecté d'avoir voulu empocher la différence.

En 2005, il créé Megaupload et de nombreuses déclinaisons (Megavidéo, megaporn, etc.), une plateforme qui compte 4% du trafic mondial d'Internet.

Un feu d'artifice à 500.000 dollars

Mythomane, mégalo, Kim Dotcom migre par la suite en Nouvelle-Zélande après un passage par Hong-Kong, où ses entreprises sont enregistrées. Là, il se croit à l'abri du lobby d'Hollywood et mène, donc, grande vie. Après le tremblement de terre dévastateur qui a frappé le pays, Kim Dotcom aurait participé de sa poche pour secourir les victimes.

Il avait, en décembre 2010, payé le plus grand feu d'artifice jamais réalisé dans le pays pour le passage à la nouvelle année. Un spectacle estimé selon lui à 500.000 dollars (386.000 euros) auquel il aurait assisté en hélicoptère.

Le feu d'artifice de 2010 :

Une goutte d'eau financière pour ce père de trois enfants aux crédits illimités. Lors de la perquisition dans sa demeure, la police néo-zélandaise a mis la main sur 18 voitures de luxe estimées à 6 millions d'euros et dix millions d'euros en liquide.