Philippines: l'aide aux victimes trop lente

  • A
  • A
Philippines: l'aide aux victimes trop lente
@ REUTERS
Partagez sur :

L'ONU a reconnu que l'aide humanitaire aux nombreuses victimes mettait trop de temps à arriver.

Les survivants attendant toujours. La chef des opérations humanitaires de l'ONU a reconnu jeudi que l'aide aux innombrables survivants du typhon Haiyan qui a ravagé les Philippines était trop lente. Elle a déploré au passage que les populations aient été "abandonnése" dans une situation désespérée.

"Je pense que nous sommes tous extrêmement bouleversés d'être au sixième jour et de n'avoir pas pu atteindre tout le monde", a déclaré Valerie Amos à Manille, reconnaissant que l'aide n'avait pas atteint des zones où "les gens ont un besoin désespéré d'aide". "J'espère que dans les 48 heures, cela changera de façon significative". "La situation est lugubre", a-t-elle commenté au lendemain d'une visite à Tacloban, l'une des villes les plus touchées par le typhon, sur l'île de Leyte.