Pakistan : plus de 100 morts dans l'attentat sur un marché

  • A
  • A
Pakistan : plus de 100 morts dans l'attentat sur un marché
Partagez sur :

Le dernier bilan officiel publié jeudi fait état de 105 morts. Cet attentat a eu lieu le jour de l'arrivée d'Hillary Clinton au Pakistan.

105 personnes au total ont été tuées mercredi sur un marché, bondé au moment du drame, de la vieille ville de Peshawar, au Pakistan. Parmi elles, selon le dernier bilan officiel publié jeudi, 13 enfants et 27 femmes. On dénombre également plus de 200 blessés. Tous ont été victimes d'un très important attentat à la voiture piégée. "C'était une énorme explosion, qui a été entendue dans presque toute la ville", a raconté un responsable de la police, Anwar Shah.

Des images tournées par les télévisions pakistanaises montrent des échoppes en ruines et des débris fumants, tandis que des policiers évacuent des habitants paniqués et que des pompiers tentent d'éteindre les flammes d'un incendie naissant. "Plusieurs bâtiments et une mosquée ont été sérieusement endommagés dans ce quartier où les immeubles sont faits de bois et de briques", a expliqué un témoin sur place.

La chaîne CNN a diffusé les images de la télévision pakistanaise Geo :

L'explosion a eu lieu quelques heures seulement après l'arrivée à Islamabad d'Hillary Clinton, pour une visite de trois jours. La secrétaire d'Etat américaine était venue avec la volonté de "renforcer" les relations avec un Pakistan déjà en pleine tourmente.

Hillary Clinton n'a pu que condamner les "attentats cruels et brutaux". Elle a assuré que le Pakistan "n'était pas seul face au terrorisme". "Nous louons le courage manifesté par l'armée pakistanaise, et nous promettons de nous tenir à vos côtés, au coude à coude. Nous vous apporterons l'aide dont vous avez besoin", a insisté la secrétaire d'Etat américaine.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais il s'inscrit dans une vague d'attaques organisées par le Mouvement des Talibans du Pakistan, qui a fait plus de 200 morts pour le seul mois d'octobre. Peshawar se situe en bordure des zones tribales où les talibans pakistanais et les combattants liés à al-Qaïda sont fortement implantés. La ville a été frappée par sept attaques au cours des quatre derniers mois.