Pakistan : les talibans à l’assaut de l’armée

  • A
  • A
Pakistan : les talibans à l’assaut de l’armée
@ REUTERS
Partagez sur :

Un commando a pris le contrôle d’une base militaire à Karachi pour venger la mort de Ben Laden.

Un commando de talibans a réussi à prendre d’assaut dans la nuit de dimanche à lundi une base de l'armée pakistanaise à Karachi, dans le sud du Pakistan, faisant au moins douze victimes parmi les militaires. Les assaillants ont réussi à pénétrer dans l'une des installations les plus sensibles de l'armée pakistanaise, en plein centre de Karachi, et y étaient toujours retranché en fin de matinée.

"Douze membres des forces de sécurité ont été tués dans l'opération en cours, 11 sont des militaires de la Marine nationale et un d'une unité de Rangers", a confirmé le commandant Salman Ali, porte-parole de la Navy, plus de 13 heures après le début de l'attaque lancée dimanche soir.

Une attaque au cœur de la ville

Dix à 15 "terroristes", selon les militaires, 15 à 20 kamikazes selon les talibans, ont profité de la nuit, dimanche vers 23 heures, pour pénétrer dans la base aéronavale de Mehran. Une fois à l'intérieur, ils ont ouvert le feu à l'arme légère et au lance-roquette, détruisant deux avions de surveillance côtière de la Marine et des avions P-3C Orion. Treize heures après le début de l'attaque, le commando était toujours retranché dans la base lundi matin, encerclée par des unités d'élite plus. Le commando taliban serait constitué de dix à quinze "terroristes" fortement armés selon l'armée.

Malgré l’important dispositif militaire dans cette mégalopole de plus de 16 millions d'habitants, trois soldats et un officier de la Marine ont été tués ainsi qu'un autre militaire, a indiqué le commandant Salman Ali, porte-parole de la Navy. "Un bâtiment est toujours sous leur contrôle et ils échangent des tirs avec nos soldats", a précisé lundi matin le ministre de l'Intérieur Rehman Malik.

Venger la mort d’Oussama Ben Laden

"Nous revendiquons cette attaque", a réagi lundi matin par téléphone Ehsanullah Ehsan, porte-parole du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), un groupe qui a fait allégeance à Al-Qaïda et mène, depuis l'été 2007, une campagne extrêmement meurtrière d'attentats dans tout le Pakistan.

Le TTP avait juré de venger la mort de Ben Laden, tué le 2 mai par un commando américain héliporté dans le nord du Pakistan, en s'en prenant notamment aux forces de sécurité. Les talibans accusent Islamabad et l'armée d'avoir été complices du raid américain. "Nous avions déjà averti, après la mort de Oussama, que nous mènerions des attaques encore plus importantes", a ajouté le porte-parole.

Une vague d’attentats depuis début-mai

Le TTP et des groupes islamistes alliés mènent une campagne d'attentats suicide et d'attaques commandos qui a fait près de 4.400 morts en près de quatre ans. C'est la troisième attaque qu'il revendique en représailles à l'élimination du chef d'Al-Qaïda.

La première, un double attentat suicide devant un centre d'entraînement de la police à Shabqadar, dans le nord-ouest du pays, avait fait 98 morts le 13 mai. Un autre attentat à la bombe a visé vendredi les voitures de diplomates du consulat des Etats-Unis à Peshawar, dans le nord-ouest. L’explosion a tué un passant et blessé deux Américains dans leur véhicule blindé.