Oussama Ben Laden, un fan d'Enrico Macias ?

  • A
  • A
Oussama Ben Laden, un fan d'Enrico Macias ?
Dans la collection de cassettes audio de Ben Laden, on trouve des discours, des chants islamiques mais aussi du Enrico Macias.@ HO / ODNI / AFP
Partagez sur :

Un chercheur a passé au peigne fin les cassettes audio détenues par le défunt chef d'Al Qaïda, selon la BBC. Il a notamment retrouvé des chansons d'Enrico Macias.

Des discours, du matériel de propagande, des chants islamiques et une surprise : le chercheur américain Flagg Miller, spécialiste de la littérature et de la culture arabe à l'Université de Californie, a épluché plus de mille cassettes audio appartenant à Ben Laden, le chef d'Al Qaïda jusqu'à sa mort en 2011. Dans le lot, il a notamment découvert des chansons d'Enrico Macias, explique la BBC.

Gandhi et Enrico Macias. Ces 1.500 cassettes proviennent d'un camp abandonné à la hâte par Oussama Ben Laden à Kandahar, en Afghanistan, en 2001. C'est un cameraman de CNN qui a sauvé ces documents, qu'une famille afghane s'apprêtait à revendre à un marchand de cassettes pour les effacer et enregistrer de la musique par-dessus. Les cassettes ont ensuite été transmises à une université américaine.

A ce jour, explique le média britannique, le chercheur Flagg Miller est le seul à les avoir toutes écoutées. Sans surprise, il a trouvé beaucoup de discours du chef d'Al Qaïda, ainsi que enregistrements de conversations et des chants islamiques. Mais aussi le nom de Gandhi, cité comme une source d'inspiration dans une allocution de Ben Laden en 1993 et... des chansons d'Enrico Macias, dont "Les gens du Nord", au beau milieu d'un discours. 

Ecouter Enrico Macias, une "hérésie". Pour Flagg Miller, cette découverte "montre à quel point les Arabes-Afghans de Kandahar parlaient de nombreuses langues étrangères et avaient une expérience du monde". "Un grand nombre d'entre eux ont vécu en Occident pendant de longues périodes", explique-t-il, tout en soulignant à quel point le fait d'écouter les morceaux d'un chanteur juif algérien constitue une "hérésie".

Contacté par Francetv info, le chanteur s'est dit "surpris" par cette information : "l'homme responsable des attentats du 11-Septembre qui écoute celui qui chante 'Enfants de tous pays', ce serait bizarre", souligne Enrico Macias, qui se dit aussi "gêné".