Ouganda : 65 morts dans des affrontements

  • A
  • A
Ouganda : 65 morts dans des affrontements
@ REUTERS/Stringer
Partagez sur :

OUGANDA - Ces violences meurtrières ont éclaté dans l'ouest du pays, près de la frontière avec la République démocratique du Congo. 

L'info. Au moins 65 personnes, dont 54 assaillants armés, ont été tuées lors d'affrontements avec des troupes ougandaises dans l'ouest de l'Ouganda, près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé dimanche les autorités. On ignorait dans l'immédiat ce qui a provoqué ces violences, qui ont débuté samedi.

Une zone instable. Mais la région a été récemment le théâtre d'affrontements entre chrétiens et musulmans. C'est également une zone où un groupe rebelle islamiste ougandais, les Forces démocratiques alliées (ADF), est actif. "Nous ratissons toujours la zone à la recherche de bandits qui pourraient se cacher", a déclaré un porte-parole régional de l'armée, le lieutenant Ninsiima Rwemijuma. 

Une femme décapitée. Ces violences ont éclaté dans les régions de Kasese et Bundibugyo, à cheval entre l'Ouganda et la RDC. Les affrontements ont éclaté quelques heures après que l'armée eut annoncé avoir tué une personne suspectée d'avoir participé à une attaque menée par des musulmans contre une église dans une région frontalière il y a deux semaines. Au cours de ce raid, une femme avait été décapitée et sa tête avait été placée sur l'autel de l'église.  Cette attaque avait conduit des chrétiens à lancer des opérations de représailles contre les musulmans, selon les médias ougandais.
                  
Qu'est-ce-que l'ADF ?  Si l'armée ougandaise assure que ces violences meurtrières sont liées à des tensions communautaires, l'ADF est dans le viseur de la communauté internationale. Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé cette semaine d'imposer des sanctions à l'ADF. Ce groupe est accusé de recruter des enfants-soldats, de commettre de nombreuses exactions, dont des violences sexuelles, contre des femmes et des enfants et d'avoir participé à des attaques contre les Casques bleus de la Monusco, la mission de l'ONU dans la région du Kivu (est de la RDC), qui abrite une myriade de groupes rebelles. Placée par les Etats-Unis sur leur liste d'organisations terroristes depuis 2001, l'ADF aurait des liens avec les insurgés somaliens shebab, liés à Al-Qaïda.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

M23 -La tension monte en RDC 

TÉMOIGNAGE  - Ouganda: "les homos sont vus comme des animaux"