Ouattara appelle à la réconciliation

  • A
  • A
Ouattara appelle à la réconciliation
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le président ivoirien a aussi annoncé avoir mis en place un blocus autour de Laurent Gbagbo.

Le président élu ivoirien Alassane Ouattara s'est enfin exprimé, jeudi soir, lors d'une allocution solennelle à la télévision ivoirienne, pour annoncer notamment un blocus sur le palais présidentiel dans lequel s'est retranché Laurent Gbagbo, son adversaire qui refuse de quitter le pouvoir.

"Un blocus a été établi autour (du) périmètre" de la résidence où le président sortant Laurent Gbagbo "s'est retranché avec des armes lourdes et des mercenaires", a déclaré Alassane Ouattara. L'objectif du blocus est "de sécuriser les habitants de ce quartier" d'Abidjan, a-t-il précisé.

Des mesures pour faciliter la vie des Abidjanais

Dans ce discours de 15 minutes, où Laurent Gbagbo n'a été évoqué que deux minutes, Alassane Ouattara a également lancé un appel à l'union et promis un retour progressif à la normale. Il a pour cela annoncé tout une série de mesures concrètes afin de faciliter la vie des habitants d'Abidjan.

La première de ces annonces concerne la sécurisation de l'acheminement des denrées alimentaires dans la capitale économique de Côte d'Ivoire, ainsi que la réparations rapide des réseaux d'alimentation en eau de la ville. Alassane Ouattara a également annoncé la réouverture rapide de toutes les agences de la Banque Centrale d'Afrique de l'Ouest, afin de permettre le versement rapide des salaires.

Une remise en route de la raffinerie du pays, ainsi que la levée prochaine des sanctions de l'Union européenne à l'encontre des ports d'Abidjan et de San-Pédro, ont été annoncés. Le couvre-feu en vigueur à Abidjan devrait également être allégé dès vendredi.

Faire la lumière sur les violences

Alassane Ouattara a par ailleurs promis un dédommagement pour les victimes de pillage et le lancement imminent d'enquêtes sur toutes les exactions et les massacres qui ont eu lieu récemment. "La lumière sera faite sur tous les massacres et les crimes" qui ont pu être commis, a affirmé le président reconnu par la communauté internationale. "Les auteurs des crimes seront sanctionnés", a-t-il assuré, en exhortant ses troupes "à être exemplaires dans leur comportement et à s'abstenir de tout crime, de toutes violences contre les populations ou de tout acte de pillage". "Tous ceux qui seront impliqués dans de tels actes seront punis", a-t-il promis.

"J'invite tous mes compatriotes à s'abstenir de tout acte de vengeance", a aussi déclaré le président ivoirien. "La Côte d'Ivoire est une et indivisible", a-t-il assuré, en promettant d'être le président "de tous les Ivoiriens". "Remettons-nous tous à la tâche", a-t-il aussi lancé, en appelant à l'unité de ses compatriotes.