Mais où est passé le site internet de Melania Trump ?

  • A
  • A
Mais où est passé le site internet de Melania Trump ?
Melania Trump avec son mari.@ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le diplôme en design et architecture dont le site faisait mention n'aurait en fait jamais été obtenu par la femme du candidat républicain, selon le "New York Times".

Melania Trump, épouse du candidat républicain à la Maison-Blanche, avait encore récemment son site internet, avec des photos, des éléments biographiques et des nouvelles. Mais il disparu, à la faveur d'une nouvelle polémique sur un diplôme qu'elle n'a jamais obtenu.

Ce site "ne me reflète pas". "Le site en question, créé en 2012, a été fermé car il ne reflète pas de manière adéquate mes affaires et intérêts professionnels actuels", a tweeté jeudi Melania Trump, qui ne tweete que rarement.

"Un diplôme de design et d'architecture". Sur ce site, sa biographie expliquait qu'elle avait débuté comme mannequin à 16 ans. "À l'âge de 18 ans, elle a signé avec une agence de mannequin à Milan. Après avoir obtenu un diplôme de design et d'architecture à l'université de Slovénie, Melania s'est partagée entre Paris et Milan pour des séances de photo, s'installant finalement à New York en 1996", pouvait-on y lire. Mais jamais l'épouse du milliardaire Donald Trump (déjà épinglée pour avoir plagié Michelle Obama dans un de ses discours) n'a mentionné ce diplôme dans les rares interviews qu'elle a données.

Abandon en cours de route. Selon le New York Times, elle a de fait rapidement abandonné l'école d'architecture pour se concentrer sur sa carrière de mannequin. Et certains médias américains se sont émus de la mention de ce diplôme d'architecture. Ceux qui cherchent désormais son site www.melaniatrump.com sont redirigés sur le site de la Trump Organization, le site professionnel de Donald Trump. On peut y trouver la biographie de l'homme d'affaires, et celle de trois de ses enfants qui travaillent aussi à la Trump Organization, Donald Jr, Ivanka et Eric. Mais pas un mot sur Melania.