Otages libérés : "on sait qu'ils vont bien"

  • A
  • A
Otages libérés : "on sait qu'ils vont bien"
Les proches de la famille libérée ont exprimé leur soulagement sur Europe 1.@ EUROPE 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Après libération de la famille française enlevée au Cameroun, les proches sont soulagés.

"On sait qu'ils vont tous très bien". Quelques heures après la libération de la famille Moulin-Fournier, leurs proches sont soulagés. "On sait qu'ils vont tous très bien, c'est la première, énorme nouvelle pour nous", a expliqué sur Europe 1 Nicolas Moulin-Fournier, le frère de Tanguy Moulin-Fournier, le père de la famille détenue au Nigeria pendant deux mois. "On a vu quelques images d'eux, qui nous rassurent beaucoup sur leur état de santé", a de son côté ajouté Romain Striffing, le frère d'Albane Moulin-Fournier, la mère de famille.

"Les enfants dévorent tout ce qu'on leur propose". Les enfants du couple vont bien eux aussi, assurent les deux hommes. "Ils dévorent tout ce qu'on leur propose, de joie, et parce qu'ils doivent avoir très faim aussi", a noté Romain Striffing, qui dit ne pas avoir d'inquiétude "sur l'avenir des enfants". "On espère qu'ils se reconstruiront dans les meilleures conditions très prochainement".

caputre-otages-floutés

> ZOOM : Le rôle clé du Cameroun

"Ils ont souffert de la chaleur". Nicolas Moulin-Fournier a aussi expliqué que la famille avait "souffert de la chaleur". "Ce qui leur a le plus pesé, c'est les grosses chaleurs : il faisait 45° dans la journée, c'était très difficile". En attendant le retour des Moulin-Fournier, prévu samedi dans la matinée, Nicolas Moulin-Fournier et Romain Striffing se préparent à "être en famille" et à "être à leur disposition" : "on va s'adapter en fonction de leurs besoins".