Orlando : le FBI révèle les conversations du tueur avec la police

  • A
  • A
Orlando : le FBI révèle les conversations du tueur avec la police
@ GERARDO MORA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Omar Mateen a appelé plusieurs fois le 911 alors qu'il était déjà dans la boîte de nuit, parlant d'une "voix glaçante, calme et réfléchie."

Le FBI a dévoilé une partie des conversations entre Omar Mateen, l'homme qui a tué 49 personnes dans une boîte de nuit gay d'Orlando, et la police cette nuit-là. La tuerie du Pulse a duré trois heures, pendant lesquelles il a contacté à de nombreuses reprises le 911. Il s'exprimait d'une "voix glaçante, calme et réfléchie."

Premier appel à 2h35. "Je suis à Orlando et c'est moi qui ai tiré", revendique celui qui est désormais désigné comme l'auteur de la fusillade la plus meurtrière aux Etats-Unis. Omar Mateen a ensuite trois conversations avec un négociateur de la police, la dernière de trois minutes ayant lieu à 3h24 du matin, selon le document. 

Une ceinture d'explosifs. Dans les extraits, Omar Mateen indique notamment porter sur lui une ceinture d'explosifs similaire à celles "utilisées en France", allusion aux attaques djihadistes du 13 novembre à Paris et Saint-Denis revendiquées par le groupe Etat islamique. Il prévient, "dans les prochains jours, vous allez voir plus de ce genre d'action". Pourtant, aucune ceinture d'explosifs n'a été retrouvée à l'intérieur du bâtiment, pas plus que dans sa voiture. 

Des revendications sur la guerre en Syrie. Il demande également au négociateur de la police de dire à l'administration américaine de cesser les bombardements en Syrie et en Irak.