Observateurs à Alep : la France propose, le Conseil de sécurité de l'ONU s'apprête à voter

  • A
  • A
Observateurs à Alep : la France propose, le Conseil de sécurité de l'ONU s'apprête à voter
Des milliers de civils restent dans l'attente d'une évacuation à Alep.@ Youssef KARWASHAN / AFP
Partagez sur :

L'ONU se prononcera dimanche sur un projet de résolution présenté par la France pour le déploiement d'observateurs "neutres" dans la ville-symbole de la guerre en Syrie.

Le Conseil de sécurité de l'ONU se prononcera dimanche sur un projet de résolution présenté par la France demandant le déploiement dans la ville syrienne d'Alep d'observateurs pour superviser les évacuations et garantir la protection des civils, ont annoncé samedi des diplomates. Le Conseil se réunira à 11h00 locales (16h00 GMT) pour voter sur le texte, malgré l'opposition de la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, qui dispose d'un droit de veto.



Scepticisme russe. Le projet de résolution, qui circulait déjà vendredi soir parmi les 15 membres, indique que le Conseil "s'alarme" de la crise humanitaire qui s'aggrave à Alep et du fait que "des dizaines de milliers d'habitants d'Alep assiégés" ont besoin d'aide et d'être évacués. La résolution demande que le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon fasse déployer rapidement à Alep le personnel humanitaire de l'ONU déjà présent en Syrie "pour une surveillance adéquate neutre et une observation directe" de "l'évacuation des parties assiégées d'Alep".

Soulignant que Washington soutenait le projet français, l'ambassadrice américaine à l'ONU Samantha Power avait précisé vendredi: "Nous espérons voter ce week-end, en raison de l'extrême urgence" de ce dossier. Mais l'ambassadeur russe Vitali Tchourkine s'est montré sceptique, évoquant "des éléments discutables". "Déployer des observateurs prend des semaines, penser qu'on peut le faire en deux ou trois jours n'est pas du tout réaliste", a-t-il souligné.