Obésité : Coca-Cola voit rouge

  • A
  • A
Obésité : Coca-Cola voit rouge
@ REUTERS
Partagez sur :

La multinationale refuse que ses sodas soient les seuls incriminés pour expliquer la malbouffe.

A force d’être pointé du doigt par les nutritionnistes, les spécialistes de la santé et désormais les responsables politiques, Coca-Cola a décidé de contre-attaquer : la firme d’Atlanta assure que ses boissons ne sont pas la seule explication du nombre exponentiel d’obèses aux Etats-Unis. Et Coca-Cola d’ajouter qu’il contribue à des programmes de "promotion de la vie active".

Des accusations "injustes"

"Je trouve que c'est inexact et injuste d'accuser un seul ingrédient, un seul produit, une seule catégorie d'aliments", s‘est insurgé lundi le PDG de Coca-Cola, Muhtar Kent, dans un entretien accordé au Wall Street Journal.

Cette déclaration publique intervient alors que le maire de New York, Michael Bloomberg, a lancé un débat sur la consommation de sodas en demandant l'interdiction des boissons sucrées de plus d'un demi-litre dans la restauration.

"Nous travaillons" contre l’obésité

Pour justifier son indignation, Coca-Cola souligne que le problème de l’obésité est bien plus vaste que la seule question des sodas. "Il s'agit d'un problème de société compliqué sur lequel nous devons tous travailler pour trouver une solution", a tenu à nuancer Muhtar Kent.

Et le PDG de Coca-Cola de souligner que la majorité de ses derniers produits sont allégés en sucre. "Nous étions un groupe avec une boisson et une marque, et maintenant nous avons plus de 500 marques, 3.000 produits", a-t-il précisé, avant d’ajouter : "Huit cents des produits que nous avons lancés ces quatre ou cinq dernières années sont basses-calories ou sans calorie".

Outre cet effort sur le taux de sucre, Coca-Cola souligne que "nous travaillons avec les gouvernements, le secteur des affaires et la société civile pour avoir des programmes de vie active dans tous les pays où nous sommes présents d'ici à 2015". Une manière comme une autre d’éviter le cauchemar de tout industriel : un message obligatoire indiquant "à consommer avec modération".