Obama reconnaît avoir "sous-estimé" l'impact des piratages russes

  • A
  • A
Obama reconnaît avoir "sous-estimé" l'impact des piratages russes
@ SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :

Le président américain, qui est sur le point de céder sa place à Donald Trump le 20 janvier, avait ordonné un rapport d'enquête sur l'implication russe dans la campagne.

Barack Obama a reconnu dimanche avoir "sous-estimé" l'impact qu'une campagne de piratages et de désinformation pouvait avoir dans les démocraties, deux jours après un rapport des services de renseignement américain sur l'ingérence de la Russie dans la campagne électorale.

Dans une interview à la chaîne ABC, le président américain a toutefois nié avoir sous-estimé son homologue russe Vladimir Poutine, qui selon les espions américains a orchestré cette campagne d'attaques informatiques et de manipulation des médias destinée à favoriser l'élection de Donald Trump au détriment d'Hillary Clinton. "Mais je pense avoir sous-estimé la manière dont, dans cette nouvelle ère d'information, il est possible pour la désinformation, les attaques informatiques et ce genre de choses d'avoir un impact sur nos sociétés ouvertes, pour s'insinuer dans nos pratiques démocratiques", a déclaré Barack Obama, estimant en outre que cette tendance s'accélérait.

Le président américain, qui est sur le point de céder sa place à Donald Trump le 20 janvier, avait ordonné un rapport d'enquête sur l'implication russe dans la campagne notamment "pour être sûr que c'est quelque chose que Poutine fait déjà depuis un certain temps en Europe, dans un premier temps dans les anciens pays satellites où beaucoup de gens parlent russe, mais de plus en plus aussi dans les démocraties occidentales".