Obama n’a "pas l’impression de mériter" le Nobel

  • A
  • A
Obama n’a "pas l’impression de mériter" le Nobel
Partagez sur :

Le président américain, qui ira recevoir son prix en personne à Oslo, le 10 décembre, a affirmé recevoir son prix comme "un appel à l’action".

"Je n’ai pas l’impression de mériter de me trouver au milieu de tant de figures" qui composent la liste des lauréats du Nobel de la paix, a lancé le président américain Barack Obama, récompensé vendredi par l’Académie suédoise, dans un discours initialement prévu à 16h30, heure française (10h30 à Washington) et finalement débuté à 17h15.

Dans cette courte allocution, tenue devant la Maison-Blanche, le président américain a affirmé recevoir ce prix "avec surprise et une profonde humilité [...], comme un appel à l’action" sur le climat, la prolifération nucléaire et les conflits, évoquant une "nouvelle ère où l’ensemble des nations porte la responsabilité de retrouver la paix". 

Sur la question climatique, Barack Obama a lancé un appel : "Nous devons prendre en main le monde que nous laisserons à nos enfants". Selon lui, ce prix est "une affirmation du leadership américain au profit des aspirations nourries par les gens de toutes nations".

Le président américain a débuté son discours en racontant les circonstances dans lesquelles il a pris connaissance de sa récompense : "Malia m'a annoncé : «Papa, tu as gagné le prix Nobel de la paix. Et c'est aussi l'anniversaire de Bo [le chien de la famille Obama, NDLR]». Puis Sasha a complété : «Et en plus, nous avons un week-end de trois jours». Vraiment, c'est bien d'avoir des enfants, pour remettre les choses en perspective." (voir la version du discours diffusé par CNN)

Cette distinction ne lève toutefois pas tous les nuages qui pèsent sur le travail de l'administration Obama sur la scène intérieure, analyse François Clemenceau, le correspondant d'Europe 1 aux Etats-Unis :