Obama: "il y a 35 ans, j'aurais pu être Trayvon Martin"

  • A
  • A
Obama: "il y a 35 ans, j'aurais pu être Trayvon Martin"
@ Capture d'écran
Partagez sur :

VIDÉO - Le président américain veut réduire la "défiance" entre les Afro-Américains et la police.

Lors d'une apparition surprise dans la salle de presse de la Maison-Blanche vendredi, Barack Obama a lancé : "vous savez, quand Trayvon Martin a été tué, j'avais dit qu'il aurait pu être mon fils. Une autre manière de formuler les choses, c'est de dire que Trayvon Martin, ç'aurait pu être moi, il y a 35 ans", avant de saluer "l'incroyable dignité" des parents de l'adolescent noir tué en 2012 en Floride par George Zimmerman qui a été acquitté samedi. Le premier président noir des Etats-Unis a également appelé à réduire la "défiance" entre les Afro-Américains et la police, indiquant qu'il souhaitait un examen des législations locales sur la légitime défense, telles que celle appliquée en Floride.

Pour le président américain, "la communauté afro-américaine observe ces questions à travers un ensemble d'expériences, et une histoire qui ne disparaît pas", allusion à l'esclavage, aboli il y a 150 ans, et au régime de ségrégation abrogé il y a seulement un demi-siècle dans des États du Sud. Toujours aujourd'hui, "il y a très peu d'hommes afro-américains qui n'ont pas vécu l'expérience d'être suivis (par des vigiles) dans un grand magasin où ils faisaient leurs courses. Cela a été mon cas", a-t-il révélé.