Obama dit non à l'expansion des colonies juives

  • A
  • A
Obama dit non à l'expansion des colonies juives
Partagez sur :

La Maison blanche a fait savoir qu'elle n'appréciait pas le feu vert de B. Netanyahou à de nouvelles constructions dans les colonies.

Un conseiller de Benjamin Netanyahou a révélé vendredi matin que le Premier ministre israélien avait l'intention d'avaliser la construction de nouveaux logements dans les colonies juives de Cisjordanie et de Jérusalem-Est. "Plusieurs centaines", a-t-il précisé sous couvert d'anonymat.

Une annonce qui a provoqué l'ire de la Maison blanche. Depuis son entrée en fonction, l'administration de Barack Obama réclame en effet la cessation de toute activité de colonisation mais n'a arraché jusqu'à présent aucun engagement clair au chef du gouvernement israélien, qui est sous pression de son propre parti, le Likoud et de ses partenaires de gouvernement plus à droite encore.

Par la voix de son porte-parole, la présidence américaine a dit "regretter" ce projet israélien, le présentant comme contrariant pour les efforts américains visant à relancer les négociations de paix avec les Palestiniens. Gibbs a ajouté que le projet israélien était incompatible avec les obligations de l'Etat juif aux termes de la "feuille de route" pour la paix de 2003, accepté par les deux protagonistes. "Comme le président l'a déjà dit, les Etats-Unis n'acceptent pas la légitimité de l'expansion continue des colonies et nous insistons pour qu'elle cesse", a déclaré Robert Gibbs, précisant toutefois que Washington poursuivrait les tractations.

De leur côté, les Palestiniens ont jugé "inacceptable" cette nouvelle expansion. En visite à Paris, Mahmoud Abbas a exclu toute rencontre avec le Premier ministre israélien si celui-ci donnait son feu vert à de nouvelles implantations alors que Barack Obama espère organiser un sommet tripartite avec les deux hommes ce mois-ci en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'Onu à New York.