Obama crée une cellule "anti-WikiLeaks"

  • A
  • A
Obama crée une cellule "anti-WikiLeaks"
Barack Obama lance une cellule anti-Wikileaks.@ REUTERS
Partagez sur :

Le président américain a nommé un responsable pour lutter contre les fuites de documents.

Les Etats-Unis tentent de contrer WikiLeaks. Le président Barack Obama a chargé mercredi un haut responsable de la lutte anti-terroriste, Russell Travers, d'empêcher de nouvelles fuites de documents confidentiels de l'administration américaine, à la suite de l'affaire WikiLeaks.

Protéger et évaluer les dégâts

Russell Travers, directeur adjoint des services de partage d'information au Centre national de l'anti-terrorisme, "dirigera un effort exhaustif visant à préparer et à mettre en oeuvre les réformes de structure dont la nécessité a été mise en lumière par les fuites de ces derniers jours", a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué. Les Etats-Unis se dotent ainsi d'une "cellule anti-WikiLeaks".

Baptisée "Interageny Policy Committee for WikiLeaks", elle est formée d'agents du Conseil national à la sécurité de Barack Obama, révèle une note de la Maison blanche. Outre l'amélioration de la sécurité, elle a pour mission d'évaluer les dégâts causés par la divulgation de 250.000 notes du département d'Etat et de coordonner la réaction des pouvoirs publics.

Corriger les failles

Les services du contre-espionnage (National Counterintelligence Executive) joueront un rôle prépondérant dans l'identification des mesures à mettre en oeuvre pour éviter de telles fuites, selon cette note. Entre autres mesures à court terme, elle demande la formation d'équipes d'inspection, issues du contre-espionnage, pour identifier les faiblesses techniques susceptibles d'être exploitées pour dérober des documents confidentiels.