L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont de nouveau échoué à se mettre d'accord sur le contrôle du programme nucléaire controversé iranien, a indiqué vendredi à son retour à Vienne de Téhéran le chef des inspecteurs de l'agence onusienne, le Belge Herman Nackaerts.

Après deux jours de "discussions intensives", mercredi et jeudi, "des divergences subsistent quant à une approche structurée en vue d'analyser une éventuelle dimension militaire du programme nucléaire iranien" et "aucun accès à la base militaire de Parchin a été garanti", a précisé Herman Nackaerts. Toutefois, les inspecteurs de l'AIEA et les négociateurs iraniens ont convenu de se retrouver le 12 février à Téhéran.