Nouveau scandale pour Berlusconi

  • A
  • A
Nouveau scandale pour Berlusconi
Partagez sur :

Le syndicat italien de la magistrature accuse une chaîne appartenant au Président du conseil d'avoir cherché à discréditer un juge.

Le syndicat italien de la magistrature et l'opposition se sont indignés samedi de la diffusion d'un reportage montrant un juge filmé à son insu sur une chaîne appartenant au Président du Conseil Silvio Berlusconi. Le magistrat en question, nommé Raimondo Mesiano, a condamné au début du mois la holding du chef du gouvernement à verser 750 millions d'euros de dommages à une firme concurrente dans une affaire de corruption.

Les images diffusées par Canale 5 le montrent marchant dans la rue, une cigarette aux lèvres, pour se rendre chez le barbier. Jugeant son comportement "excentrique" et ses chaussettes turquoise "étranges", le commentateur le dit "impatient" et affirme qu'il ne peut se détendre que chez le barbier, après une "énième" cigarette.

Dénonçant une atteinte à la vie privée, le syndicat de la magistrature a saisi les autorités compétentes. "Selon nous, il n'y pas de précédent en Italie", dit-il dans un communiqué, accusant la chaîne d'avoir cherché à discréditer l'homme et sa fonction.

La tension qui règne entre le chef du gouvernement et le pouvoir judiciaire était déjà montée d'un cran, le 7 octobre, lorsque la Cour constitutionnelle a récusé la loi qui lui accordait l'immunité.

Certains collègues de Raimondo Mesiano envisagent de manifester avec des chaussettes turquoise et d'autres ont lancé une pétition pour le soutenir. "Le pire, ce qui fait frémir, c'est la filature, l'espionnage, la violation de la vie privée, la mise au pilori et l'avertissement qu'ils impliquent : voyez, vous êtes observé", écrit le journaliste Michele Branbilla dans les colonnes de la Stampa.