Nord du Nigeria : des dizaines de personnes tuées par des "bandits"

  • A
  • A
Nord du Nigeria : des dizaines de personnes tuées par des "bandits"
La police évoque un premier bilan de 18 morts (photo d'archives). @ Florian PLAUCHEUR / AFP
Partagez sur :

La police évoque un premier bilan de 18 morts, mais des habitants affirment que 41 corps ont été enterrés dans un village de l'État de Zamfara. 

Des dizaines de personnes ont été tuées dans une attaque menée par des "bandits" dans un village de l'État de Zamfara, dans le nord du Nigeria, a-t-on appris vendredi auprès de la police et des habitants.

"Ils ont tiré sur la foule". La police a évoqué un premier bilan de 18 morts dans l'attaque qui s'est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi à Birani, mais deux habitants affirment que 41 corps ont été récupérés avant d'être enterrés. "Ils ont commencé par attaquer un camion transportant des demoiselles d'honneur et des commerçants. Ils les ont arrêtés, ils ont sorti le conducteur et lui ont tranché la gorge, puis ils ont ouvert le feu sur le camion, tuant tout le monde", avant de se rendre au marché où ils ont également tiré sur la foule, a affirmé Lawwali Bube, un habitant joint par téléphone. 

Enlèvements et vols de bétails. "Nous sommes assiégés par ces bandits qui vivent dans les zones isolées de la forêt qui nous entoure", a ajouté Hussaini Abdu, un autre habitant. "Ils viennent, attaquent nos villages, volent nos vaches, enlèvent nos femmes (...) Nous n'avons pas d'autre choix que de former des groupes d'autodéfense", a-t-il dit, précisant que les miliciens avaient ensuite lancé des "attaques de représailles" contre les assaillants. L'armée a été déployée en 2016 dans l'État de Zamfara, où les enlèvements contre rançon et les vols de bétails à grande échelle étaient devenus courants dans les communautés rurales, l'essentiel de la population, majoritairement musulmane, vivant de l'élevage, de la chasse et de l'agriculture.