Non, personne n'a forcé Benoît XVI à démissionner

  • A
  • A
Non, personne n'a forcé Benoît XVI à démissionner
L'ancien pape Benoît XVI a renoncé à sa fonction en février 2013.@ Reuters
Partagez sur :

VIE PAPALE - L'ancien pape a balayé les rumeurs sur sa démission. Il a pris sa décision "en toute liberté".

L'INFO. C'est "absurde". L'ancien pape Benoît XVI n'a pas été forcé à démissionner, a-t-il déclaré dans un texte publié mercredi. Depuis qu'il a renoncé à sa charge en février 2013, ses déclarations publiques sont rares. À l'occasion du premier anniversaire de la renonciation de Benoît XVI, le journal italien Libero a publié un long article sur les coulisses de la démission du pape. Le quotidien sous-entendait qu'une série de scandales a obligé le pape à quitter ses fonctions et accomplir ainsi un acte sans précédent depuis 600 ans.

Des "spéculations". Or, l'Eglise ne peut pas accepter une renonciation si elle a été faite sous la contrainte. "Il n'y a absolument aucun doute quant à la validité de ma renonciation au ministère pétrinien", dit Benoît XVI, qui porte désormais le titre de pape émérite. Dans un courrier au site Vatican Insider, il ajoute que "la seule condition à la validité de ma renonciation, c'est l'entière liberté de ma décision. Les spéculations au sujet de sa validité sont absurdes."

Benoît XVI avait annoncé sa renonciation peu après le procès au Vatican de son majordome. Paolo Gabriele avait été arrêté en 2012 pour avoir transmis à la presse des documents sur des cas de corruption et des irrégularités dans les finances du Saint-Siège.