Nigeria : l'aide des Etats-Unis pour retrouver les 200 lycéennes

  • A
  • A
Nigeria : l'aide des Etats-Unis pour retrouver les 200 lycéennes
Une manifestation pour pousser à la mobilisation du gouvernement sur cette affaire@ Reuters
Partagez sur :

Des experts vont être envoyés pour aider à retrouver les jeunes filles kidnappées par Boko Haram.

L'INFO. Le Nigeria donne enfin des signes de bonne volonté pour retrouver les 200 lycéennes enlevées. Abuja a accepté mardi la proposition américaine d'envoyer des experts pour aider à retrouver les jeunes filles kidnappées par Boko Haram.

Une cellule de coordination à l'ambassade américaine. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est entretenu par téléphone avec le président nigérian Goodluck Jonathan. Il lui a assuré que les Etats-Unis étaient "prêts à envoyer une équipe au Nigeria pour discuter de la façon dont ils pouvaient au mieux apporter de l'aide" aux efforts d'Abuja pour retrouver les jeunes filles, a expliqué la porte-parole du département d'Etat. Le président nigérian a accepté la proposition.

Washington a proposé d'envoyer des agents de sécurité, dont deux membres du FBI, et de mettre en place une équipe de coordination à l'ambassade américaine d'Abuja. Elle serait composée de personnel militaire américain, de responsables des forces de l'ordre ainsi que d'experts dans les situations d'enlèvements. Ils pourraient reprendre l'enquête à son point de départ. Les Etats-Unis pourraient également mettre à disposition les drones présents sur le sol nigérian.

"Le président Obama a ordonné que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir pour aider le gouvernement nigérian à retrouver et secourir ces filles", a souligné le porte-parole du président américain.

>> A lire aussi : le témoignage exclusif du père d'une jeune fille enlevée

Le Nigeria dit merci. De son côté, Goodluck Jonathan a dit à John Kerry que "les agences de sécurité (nigérianes, ndlr.), qui travaillent déjà à plein régime pour retrouver et secourir les filles enlevées, saluent la mise en oeuvre de l'expertise et du savoir-faire de l'antiterrorisme américain pour les aider dans leurs efforts". Jusqu'à présent, le président nigérian s'était montré réticent à accepter l'aide extérieure pour retrouver les adolescentes.

Deux enlèvements à la suite. Dans une vidéo obtenue lundi, le chef du groupe islamiste armé Abubakar Shekau a revendiqué l'enlèvement de plus de 200 adolescentes le 14 avril dans un lycée de Chibok, dans le nord-est du pays. Il a menacé de les vendre comme esclaves.

Et mardi, huit autres adolescentes ont été kidnappées dans le nord-est du Nigeria.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

TÉMOIGNAGE E1 - La colère du père d'une lycéenne enlevée

REVENDICATION - Les lycéennes seront traitées en "esclaves"

MANIFESTATIONS - Des Nigérianes dans la rue pour libérer 200 lycéennes

OTAGES - Boko Haram enlève plus de cent lycéennes