New York : vague d'arrestations de membres présumés de la mafia

  • A
  • A
New York : vague d'arrestations de membres présumés de la mafia
@ AFP
Partagez sur :

Quelque 46 membres présumés de plusieurs clans de la mafia ont été interpellés jeudi à New York.

Quelque 46 membres présumés de plusieurs clans de la mafia ont été interpellés jeudi à New York et sont suspectés d'une série d'activités illégales, notamment de l'extorsion et l'organisation de jeux d'argent clandestins.

Les clans concernés. Les mis en cause appartiennent aux clans Genovese, Gambino, Luchese, Bonanno, eux-mêmes membres de la Cosa Nostra, organisation mafieuse américaine de la côte est des Etats-Unis. La branche de Philadelphie est également concernée, selon le document de la plainte du procureur du district sud de New York, Preet Bharara. L'organisation extrêmement hiérarchisée et très bien organisée avait notamment monté une maison de jeux clandestine, "à la façon d'un casino", à Yonkers, au nord de New York, avec tournois de poker, de jeux de dés et paris hippiques. Outre l'extorsion et les jeux d'argent clandestins, ces organisations sont aussi accusées de s'être livrées à des prêts illégaux, de la contrebande de cigarettes et d'armes, ainsi que de fraude aux cartes de crédit et à l'assurance santé.

La pure tradition mafieuse. Selon les règles classiques de la mafia, Cosa Nostra visait à s'enrichir tout en "maintenant les victimes et les citoyens dans la peur" de l'organisation "et de ses chefs", indique le procureur général dans le document.Pour instiller ce climat de peur et mettre au pas la concurrence, l'organisation s'est notamment livrée à des incendies volontaires et des agressions.Tout, dans le fonctionnement et la composition des clans, paraît hérité de la plus pure tradition mafieuse, jusqu'au surnoms des mis en cause: "Le coq", "Muscles", "Big Vinny" ou "Nicky la perruque".

Si les arrestations de mafieux étaient monnaie courante jusque dans les années 1990 dans le nord-est des Etats-Unis, elles sont devenues beaucoup plus rares depuis le début des années 2000, à mesure que la mafia d'origine italienne perdait de son influence.