Nelson Mandela : son ancien garde du corps raconte

  • A
  • A
Nelson Mandela : son ancien garde du corps raconte
@ REUTERS
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Rory Steyn, ancien garde du corps de Mandela, se souvient d’un homme "authentique".

L’INFO. Il a été au plus près de lui pendant des années. Entre 1994 et 1999, Rory Steyn a été le garde du corps de Nelson Mandela, mort jeudi soir à l’âge de 95 ans. De cette expérience qui l’a "totalement changé", il a tiré un livre. Au micro d’Europe 1, il se souvient d’un homme qui "adorait dévier du programme officiel" et "aimait parler avec tout le monde".

"Il aimait marcher tous les matins". Le garde du corps était chargé de briefer le président "tous les soirs". "On n’était que tous les deux et je lui parlais du programme du lendemain, mais le problème, c'est que Mandela aimait marcher, tous les matins, très tôt, à 5 heures. Donc on devait être prêts dès 4h30", assure Rory Steyn. Nelson Mandela "adorait dévier du programme officiel" et "aimait parler avec tout le monde". Par exemple, "quand il voulait acheter des fleurs pour sa femme, on lui disait qu'on allait s'en occuper pour lui mais il refusait", préférant les choisir lui-même. Résultat : "Madiba" se dirigeait vers le ventre commercial "et là, assurer sa sécurité, ça devenait le chaos".

Mandela un homme "authentique" :



Mandela, un homme "authentique"par Europe1fr

Un homme "authentique". Rory Steyn explique avoir été traité par Mandela "de la même façon qu’il traitait un chef d’État ou le jardinier" : "il traitait tout le monde de la même manière". Un fait "extrêmement rare", car "beaucoup de politiciens se comportent différemment en public ou en privé, mais ‘Madiba’ était exactement le même. Il était authentique".

"Cette expérience m’a totalement changé". Au contact du héros de la lutte anti-apartheid, Rory Steyn, qui avait alors 32 ans, a "totalement changé". "Avant de travailler pour lui, je pensais que c'était un terroriste", souligne le garde du corps, qui a vu Mandela "déconstuire les 32 années pendant lesquelles [il] a été conditionné sous le système de l'apartheid". A l’époque, "l'apartheid était partout, dans les églises, dans les écoles, dans les médias, tout était contrôlé". Et réussir à "détruire tout cela en seulement quelques mois, c'est remarquable et c'est ce qui m'est arrivé".

>> Les adieux d'Europe 1 Matin à Nelson Mandela : 



sur le même sujet

PORTRAIT - " url_id="250175"> PORTRAIT - "Madiba" le bien aimé

VIDEO - Nelson Mandela, une icône entrée dans l’histoire" url_id="250179">VIDÉO - Nelson Mandela, une icône entrée dans l’histoire

ARCHIVES - Nelson Mandela " url_id="250181">ARCHIVES - Nelson Mandela "n’a jamais perdu espoir"