Nantes : un père "masculiniste" ?

  • A
  • A
Nantes : un père "masculiniste" ?
@ Reuters
Partagez sur :

Le père nantais retranché en haut d'une grue pourrait s'être inspiré d'exemples anglo-saxons.

Et si l'action de Serge Charnay, qui a passé quatre jours en haut d'une grue, à Nantes, était politique ? C'est ce que défend Patric Jean, cinéaste et producteur du documentaire La domination masculine, dans une tribune publiée sur LeMonde.fr. Selon lui, ces pères vindicatifs s'inscriraient dans le mouvement "masculiniste" initié par des associations québécoise et britanniques telle que "Father 4 Justice" (F4J) outre-Manche. Zoom sur ces associations décriées.

Le masculinisme, un mouvement à contre-courant. Ces associations radicales ont un objectif bien défini : redonner le pouvoir aux hommes. Selon Patric Jean, ce mouvement "propose le rétablissement de valeurs patriarcales sans compromis : différenciation radicale des sexes et de la place de l'homme et de la femme à tous niveaux de la société, suprématie de l'homme sur la femme dans la famille, (...) défense du couple hétérosexuel très durable comme seul modèle possible, éducation viriliste des garçons (...) Ils nient l'importance des phénomènes de la violence conjugale, de l'inceste et du viol, qui seraient des inventions des féministes, que certains d'entre eux nomment 'fémi- nazis'". Exit donc pour eux toute idée de mariage homosexuel voté la semaine dernière à l'Assemblée. Leurs revendications vont aussi à l'opposé de l'égalité homme-femme défendue par une large majorité de Français, comme le montre encore un sondage Ifop du 4 février pour Femme Actuelle.  

sondage, femme actuelle

© Capture Femme Actuelle

Descendu de sa grue lundi soir, Serge Charnay a choqué plusieurs internautes par ses propos. "Ces bonnes femmes croient toujours qu'on n'est pas capables de changer les couches d'un enfant", a-t-il notamment lancé à l'encontre de Christiane Taubira, la garde des Sceaux.

"Fathers 4 Justice", fer de lance du mouvement. Présent au Québec, le mouvement masculiniste est également prégnant en Grande-Bretagne, à travers l'association "Fathers 4 Justice" qui s'auto-définit comme le "lobby le plus controversé et le plus en vue" sur son site Internet. Il en donne un exemple dès les premières lignes de son texte de présentation avec une citation de Mein Kampf, l'autobiographie d'Adolf Hitler.

Consultez le document ci-dessous :

   Histoire Father 4 Justice by   benoist_pasteau

Tony Blair dans le viseur une fois... En mai 2004, le Premier ministre Tony Blair a été une première fois la cible de Fathers four Justice. En plein débat avec un opposant à la Chambre des communes, il reçoit deux préservatifs remplis de farine violette par un membre de F4J qui est parvenu à entrer.

Regardez la vidéo à partir d'1'45 :

... Puis deux. Deux ans plus tard, début 2006, le Premier ministre aurait été une seconde fois dans le viseur du mouvement britannique, suspecté de vouloir kidnapper Leo, le fils cadet de Tony Blair. Le mouvement sera dissous, avant de renaître au mois de mai suivant.

the sun, masculinisme

© Capture Fathersfourjustice.org

F4J, spécialiste des actions sensationnelles. Pour donner du corps à leurs revendications, les membres du mouvement n'hésitent pas non plus à se montrer de manière provocante.

Ce fut le cas en février 2005 lorsque Captain America, Robin et Batman se hissèrent sur un balcon du Foreign Office, à 12m de hauteur, pour protester contre la politique familiale de Tony Blair.

batman, robin, fathers four justice

© Reuters

Un mois plus tard, d'autres membres firent de même au sommet de la cathédrale Saint-Paul de Londres, en déployant une grande banderole "au nom du père".

cathedrale saint paul

© Reuters

L'Abbaye de Westminster fut aussi le théâtre d'une manifestation de Fathers four Justice. En avril 2006, un Christ crucifié fut accroché sur la façade.

christ, fathers for justice

© Reuters

Les Superdads ont fait leur retour en 2008 en investissant le toit de la maison de Harriet Harman, l'un des leaders du Labour Party. Les deux manifestant y ont déployé une nouvelle banderole avec cette phrase : "un père, c'est pour la vie, pas juste pour la conception".

superdads

© Reuters

Bien implanté en Grande-Bretagne et au Québec, le mouvement masculiniste n'a pas encore percé en France. Mais il semblerait, selon Patric Jean, que "l'escalade des pères à Nantes" lui ait ouvert une brèche. L'action menée par Serge Charnay ressemble en tout cas à celles menées outre-Manche par les "F4J".