Muslim Show, la BD française qui parle aux musulmans

  • A
  • A
Muslim Show, la BD française qui parle aux musulmans
La BD Muslim Show était à l'origine publiée sur un blog avant d'être éditée en version papier.@ Studio BDouin
Partagez sur :

SUCCESS-STORY - Une bande-dessinée qui raconte le quotidien des musulmans français cartonne à l’étranger. Un peu moins en France.

Une BD sur les musulmans, pour les musulmans, peut-on l’assumer ? Oui, et c’est un Français qui en a eu l’idée. Muslim Show, une série humoristique de Norédine Allam, avec le dessinateur Greg Blondin, nous plonge dans le quotidien des musulmans de France, en se moquant, toujours avec bienveillance, des coutumes, de leurs rapports à la tradition, des relations avec les non-musulmans ou encore des préjugés. Cette production française remporte un vrai succès à l’étranger, particulièrement dans les pays musulmans d’Asie du Sud-Est. En France, en revanche, Muslim Show est boudé par les libraires.  

Une BD qui "s’adresse aux musulmans". La BD, née sur le web en 2009, compte pour l’heure trois tomes. Dans un style de dessin plutôt naïf, Norédine Allam au scénario et Greg Blondin au dessin, s’amusent de situations de la vie de tous les jours. Le premier tome de la BD est consacré au ramadan, le deuxième au mariage et le troisième aux relations avec les voisins. Des relations de couple au port du voile, tout y est abordé. Seul mot d’ordre : le faire avec humour. C’est d’ailleurs, probablement, l’une des clés du succès du livre. "L’humour permet de critiquer en douceur certains comportements maladroits", confie à Europe 1 Norédine Allam, "ou de dénoncer la bêtise de certains comportements "islamophobes" que nous retrouvons dans la classe politique, ou médiatique." 

Dessin de la BD Muslim Show

© Studio BDouin


Dans sa chronique consacrée au premier tome, le blogueur du Monde Sébastien notait en 2011 que les gags n’étaient pas "d’une très grande subtilité". Pour les non-initiés, Muslim Show peut aussi "interpeller", notamment sur la "vision de la femme", qui apparaît voilée, notait encore le blogueur. Norédine Allam, lui, assume à 100% : Muslim Show "s’adresse aux Musulmans". Ses histoires, "écrites en utilisant des raccourcis que seuls des musulmans peuvent vraiment comprendre", sont difficilement accessibles aux non-initiés. "Si nous avions voulu toucher également les "non-musulmans", il aurait fallu à chaque fois expliquer les histoires, ou utiliser d'autres mots... au risque de perdre en efficacité, et surtout en humour". 

Muslim Show, dessin des lecteurs

© Studio BDouin


Le soutien d’un poids-lourd du secteur. Au départ, l’humour n’était pas forcément son rayon : né à Amiens, dans le Nord de la France, Norédine Allam, un Français musulman de 37 ans, remporte ses premiers succès en tant que graffeur. Puis, cet autodidacte décide, quelques années plus tard, de rentrer dans le monde de la BD en réalisant des colorisations d’albums sous le pseudo Studio 2HB. Avec un peu de chance, raconte-t-il, et beaucoup de travail,  il développe rapidement ses activités en travaillant pour plusieurs éditeurs. Il enchaîne les missions, se voit notamment confier la recolorisation complète des albums d’Astérix. C’est alors qu’il a l’idée de réaliser la première série BD musulmane, Muslim Show. "J’ai fait le constat qu'aucune BD ne parlait du quotidien des musulmans en Occident. Avec Greg Blondin, ami dessinateur, nous avons alors décidé de lancer la série Muslim Show", se souvient-il. C’est d’abord sous la forme d’un blog que la BD est éditée, en 2009. L’année suivante, les éditions Dargaud deviennent partenaires des deux premiers tomes de la série, édités par la maison d’édition de Norédine Allam, BDouin. Le troisième est édité en solo. 

Couverture du tome 3 de Muslim Show

© Studio BDouin


Des fans dans le monde entier. Le succès est au rendez-vous : en version papier, la bande-dessinée est publiée dans "tous les pays francophones et depuis peu en Indonésie et en Malaisie", indique Norédine Allam, soulignant qu’il est "également en cours de signature en Turquie, en Egypte, dans les Emirats Arabes Unis, au Canada, en Allemagne et dans quelques autres pays". Mais d’après l’auteur, c’est surtout grâce au web que se construit le succès de la BD : "c’est surtout sur Facebook que Muslim Show trouve son public et développe sa production. Grâce à des bénévoles, la série est traduite "en plus de quinze langues" et totalise "environ un million de fans". C’est surtout en Asie que le succès est au rendez-vous, souligne l’auteur, qui revient d’une tournée promotionnelle en Malaisie et en Indonésie, où la BD s'est écoulée respectivement à 5.000 et 4.000 exemplaires. En Indonésie, le plus grand pays musulman du monde, il a été interviewé à la télévision et a donné des conférences à l’université. 

Bandeau Muslim Show Indonésie

© DR


Des libraires français frileux. En France, où la première édition du tome 1 s’est écoulée à 12.000 exemplaires et celle du tome 2 à 8.000, pas un mot ou presque dans les médias et la bande-dessinée ne se trouve pas n’importe où. "C’est au niveau de la distribution que nous avons un problème", confie Norédine Allam. Les librairies sont frileuses à l’idée de proposer la BD à leurs clients. "Certains de nos lecteurs sont obligés de faire du forcing dans certaines FNAC pour se [la] procurer", souligne l’auteur. Muslim Show a tout de même son public en France et peut compter sur plus de 330.000 "fans" Facebook. Une belle performance : à titre de comparaison, la page officielle des fameux Astérix et Obélix en compte 490.000.

Dessin de la BD Muslim Show

© Studio BDouin


Les lecteurs semblent se retrouver particulièrement dans les dessins mettant en lumière les préjugés et les clichés, comme celui dans lequel l’auteur dénonce les amalgames entre musulmans et terroristes. Et le Muslim Show n’entend pas s’arrêter là : Norédine Allam indique qu’actuellement, une "série d’animation, pour la télévision", basée sur la bande-dessinée, est "en cours de développement".