Mossoul : les forces irakiennes nettoient les quartiers repris à Daesh

  • A
  • A
Mossoul : les forces irakiennes nettoient les quartiers repris à Daesh
Daesh s'était emparé en 2014 de larges pans de territoire au nord et à l'ouest de Bagdad. @ ARIS MESSINIS / AFP
Partagez sur :

Les zones de l'ouest de Mossoul reprises à Daesh nécessitent un grand nettoyage. Des bombes laissées par les djihadistes doivent être désamorcées. 

Les forces irakiennes s'efforçaient mercredi de désamorcer les bombes laissées par les djihadistes dans les zones reprises de l'ouest de Mossoul pour ouvrir la voie à de nouvelles opérations, ont indiqué des officiers. "L'accent est mis sur la libération des zones libérées (mardi) et le désamorçage (des bombes) dans les maisons piégées", a déclaré le colonel Abdel Amir al-Mohammedawi des Forces d'intervention rapide, unité d'élite du ministère de l'Intérieur.

Opération depuis le 19 février. "La libération du centre-ville est une première et très importante étape pour entamer la libération de la vieille ville", a-t-il ajouté en référence à une zone proche du centre que les forces irakiennes ont reprise ces derniers jours. Appuyées par la coalition internationale sous commandement américain, les forces irakiennes mènent depuis le 19 février une opération d'envergure pour reprendre l'ouest de Mossoul, dernier grand bastion du groupe djihadiste Etat islamique (EI) dans le pays.

Mise en scène des destructions. Depuis dimanche, ces forces ont repris le contrôle de plusieurs quartiers ainsi que des bâtiments administratifs de la province de Ninive et du musée de Mossoul, où les djihadistes avaient mis en scène la destruction de richesses archéologiques inestimables. La bataille pour la vieille ville, composée de rues étroites et densément peuplée, s'annonce comme la plus âpre depuis le début de la bataille.

"Des murs et des barrières ont été érigés pour protéger les forces et celles-ci ont débuté des opérations de recherche dans les zones d'Al-Dawasa, d'Al-Danadan et d'Al-Agaidat pour trouver les derniers combattants de l'EI", a affirmé le lieutenant Raed Shakir Jawdat, commandant de la police fédérale, dans un communiqué. Raed Shakir Jawdat faisait référence aux zones reprises par les forces d'intervention rapide et de la police fédérale.

Daesh s'était emparé en 2014 de larges pans de territoire au nord et à l'ouest de Bagdad mais les forces irakiennes ont depuis repris nombre de ces zones à la faveur d'une contre-offensive d'envergure. Après avoir lancé l'opération pour reprendre Mossoul le 17 octobre, les forces irakiennes ont annoncé fin janvier la "libération" de la moitié est de la ville.