Mort de Ben Laden confirmée par un test ADN

  • A
  • A
Mort de Ben Laden confirmée par un test ADN
Sur les murs d'une des pièces de la Maison blanche, les Unes de journaux américains ont été affichées.@ Reuters
Partagez sur :

Revivez la journée de l'annonce de la mort du leader d'Al-Qaïda.

Barack Obama l'a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi, à 23h36 heure locale, dans une allocution solennelle depuis la Maison Blanche. Oussama ben Laden a été tué dimanche par les forces spéciales américaines, près de dix ans après les attentats du 11-Septembre 2001. Le chef d'Al-Qaïda, disparu en Afghanistan en 2001, était le terroriste le plus recherché au monde, et mettre la main sur lui était l'une des priorités du mandat de Barack Obama.

21h34 : Fausse alerte au colis piégé à Times Square. Les autorités municipales ont brièvement fermé lundi Times Square, à New York, après la découverte d'un colis suspect qui s'est révélé être inoffensif, ont annoncé les pompiers.

21h17 : Paris renforce la sécurité de ses représentations dans les pays à risque. François Fillon a indiqué lundi soir que le gouvernement français avait donné "des instructions" à ses ambassades pour "renforcer la sécurité" de ses représentations et de son réseau scolaire dans les pays "les plus sensibles". "Nous resterons à ce niveau, mais naturellement les services de renseignements, les services de sécurité ont des instructions pour être plus vigilants", a expliqué le Premier ministre sur France 2.

21h07 : Une épouse de Ben Laden tuée dans l'opération. La Maison blanche a indiqué lundi que la femme qui a péri dans l'opération est l'une des épouses du leader islamiste. John Brennan, conseiller de Barack Obama pour les questions de lutte contre le terrorisme, a précisé à la presse que le corps de la femme a été retrouvé dans une position qui laisse penser qu'elle était utilisée comme bouclier humain.

21h04 : Al-Qaïda est "un tigre mortellement blessé", selon Washington. La mort d'Oussama ben Laden a porté un rude coup à Al-Qaïda mais celui-ci n'est pas suffisant pour mettre la mouvance islamiste hors d'état de nuire, a estimé lundi la Maison blanche. "On pourrait comparer cela à un tigre mortellement blessé mais qui est toujours en vie", a déclaré John Brennan, conseiller de Barack Obama pour les affaires de lutte contre le terrorisme.

21h00 : Encore une dizaine de dirigeants d'Al-Qaïda présents au Pakistan. Les Etats-Unis estiment qu'il demeure au moins une dizaine de hauts dirigeants d'Al-Qaïda au Pakistan, a déclaré Mike Rogers, président de la commission des Affaires de renseignement à la Chambre des représentants. "Parmi les 20 plus hauts dirigeants d'Al-Qaïda, nous pensons qu'au moins une dizaine d'entre eux se trouvent quelque part au Pakistan", a-t-il déclaré.

20h52 : Washington n'exclut pas un soutien du Pakistan à Bel Laden. Le principal conseiller du président Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan, n'a pas exclu lundi qu'Oussama ben Laden ait pu recevoir l'appui de responsables pakistanais.

20h38 : Les Etats-Unis étaient prêts à capturer Ben Laden vivant. La Maison blanche a déclaré lundi que le commando des forces spéciales qui a tué Oussama ben Laden dans sa cache du nord-est du Pakistan était prêt, le cas échéant, à capturer vivant le chef d'Al Qaïda, même si cette possibilité était à priori ténue. Un autre responsable de la sécurité nationale avait auapravant tenu à Reuters un tout autre discours, affirmant que la mission du commando était de tuer et non de capturer le chef d'Al Qaïda.

20h36 : Ben Laden s'est servi d'une femme comme bouclier humain dimanche pendant le raid américain lors duquel il a été tué au Pakistan, a indiqué lundi le principal conseiller du président Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan.

20h35 : Nicolas Sarkozy salue la "détermination" du président américain Barack Obama face au terrorisme. Les deux présidents sont convenus de poursuivre "le combat juste et nécessaire" contre Al-Qaïda, selon un communiqué de l'Elysée.

20h20 : "Les USA en finiront avec Al-Qaïda comme avec Ben Laden ", a déclaré un responsable de la Maison-Blanche, avant d'ajouter que le but de l'opération n'était pas de tuer le leader d'Al-Qaïda. Oussama Ben Laden a pu recevoir l'appui de responsables au Pakistan, a-t-il poursuivi, avant d'ajouter que les Etats-Unis n'ont rien dit au Pakistan avant la fin du raid militaire.

19h50 : L'immersion est "un détail", selon des musulmans américains. La question du sort réservé à la dépouille d'Oussama Ben Laden, qui a été immergée en mer, est "une détail anecdotique", a déclaré le responsable d'une des principales associations musulmanes américaines, après la polémique ouverte par d'autres autorités islamiques. "Le plus important est que ce terroriste ait été éliminé", a-t-il ajouté.

18h58 : Le Pakistan a collaboré avec les Etats-Unis. La "coopération" du Pakistan aux efforts américains contre Al-Qaïda à aidé les Etats-Unis à localiser Oussama Ben Laden, a affirmé lundi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

18h30 : La liste des terroristes les plus recherchés actualisée. Le FBI, la police fédérale américaine, a immédiatement actualisé lundi, quelques heures après l'annonce de la mort d'Oussama Ben Laden, sa liste des "terroristes les plus recherchés", dont il occupait la première place. Sur le site internet du FBI, la photo du chef d'Al-Qaïda a été barrée d'un bandeau rouge "décédé". La récompense était de "25 millions de dollars pour toute information conduisant à la capture ou au jugement d'Oussama Ben Laden", précisait la fiche qui lui était consacrée.

18h18 : "Un grand jour pour l'Amérique", selon Barack Obama. "Je pense que nous pouvons tous être d'accord pour dire que c'est un grand jour pour l'Amérique", a déclaré le président américain lundi lors d'une allocution à la Maison Blanche. "Le monde est plus sûr, c'est un endroit meilleur après la mort d'Oussama Ben Laden", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, il nous est rappelé qu'en tant que nation, il n'y a rien que nous ne puissions faire quand nous mettons du coeur à l'ouvrage, quand nous travaillons ensemble", a aussi fait valoir Barack Obama.

18h00 : Cérémonie funéraire pour Ben Laden sur un porte-avion américain. Une cérémonie funéraire s'est déroulée pour Oussama Ben Laden sur le pont du porte-avions américain Carl-Vinson, en mer d'Oman, dans le respect des traditions musulmanes, avant que son corps ne soit laissé à la mer, a affirmé lundi un haut responsable américain de la Défense.

17h55 : Des centaines de manifestants anti-américains au Pakistan. Entre 800 et un millier de manifestants ont défilé lundi au cri de "Mort à l'Amérique" à Quetta, dans le sud du Pakistan, après la mort d'Oussama ben Laden.

17h53 : "Pas de prisonnier" lors de l'assaut contre Ben Laden. Les forces spéciales américaines n'ont "pas fait de prisonnier" lors de l'opération au cours de laquelle le chef d'Al-Qaïda a été tué, a affirmé lundi un haut responsable américain.

17h49 : Les Etats-Unis "prêts" à capturer Ben Laden vivant. Le commando qui a mené l'assaut contre la villa dans laquelle le chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden se cachait au Pakistan était "prêt" à le capturer vivant s'il avait accepté de se rendre, a affirmé lundi un responsable américain sous le couvert de l'anonymat.

17h44 : Sur les murs d'une des pièces de la Maison blanche, les Unes de journaux américains ont été affichées :

17h39 : Pas de menace imminente d'attentat aux Etats-Unis. Aucune menace imminente d'attentat ne plane pour l'heure sur les Etats-Unis après la mort d'Oussama Ben Laden, a déclaré lundi la ministre de la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, précisant que le pays ne relevait pas son niveau d'alerte aux attentats. "Nous restons en état de vigilance élevée, mais le ministère de la Sécurité intérieure n'a pas l'intention de lancer une alerte à l'heure qu'il est", a déclaré Janet Napolitano dans un communiqué.

17h31 : Un "tournant", selon Ban-Ki moon. Lamort de Ben Laden constitue un "tournant" dans la lutte antiterroriste, a estimé lundi le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

17h18 : La mort de Ben Laden confirmée par un test ADN. Une analyse ADN a permis de confirmer la mort d'Oussama Ben Laden, a annoncé lundi un haut responsable américain.

16h18 : Clinton appelle les talibans afghans a abandonner Al-Qaïda. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé lundi les talibans afghans à abandonner Al-Qaïda après la mort d'Oussama Ben Laden, leur signifiant qu'ils ne pouvaient pas l'emporter sur l'Amérique. "Notre message aux talibans demeure le même", a lancé la chef de la diplomatie américaine dans une déclaration solennelle au département d'Etat. "Vous ne pouvez pas attendre que nous partions, vous ne pouvez pas l'emporter sur nous, mais vous pouvez faire le choix d'abandonner Al-Qaïda".

16h00 : Des images de la chambre de Ben Laden après l'opération commando. La chaîne américaine ABC News a publié une vidéo de la chambre de Ben Laden, où il a été tué par les forces américaines, dans sa villa. Sur le sol, on y voit notamment des traces de sang.

Intérieur maison Ben Laden Pakistan

© ABC News

15h50 : Le "risque terroriste reste élevé" en France. Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a déclaré lundi à Ecully, dans le Rhône, que le "risque terroriste" restait "élevé" en France, après l'annonce de la mort d'Oussama Ben Laden.

15h47 : Ben Laden tué d'une balle dans la tête. Le chef d'Al-Qaïda a été abattu d'une balle dans la tête, d'après le témoignage d'un responsable américain. L'opération commando menée par les Navy Seals (acronyme de Sea, air, land : terre, air, mer) à 80 km d'Islamabad, la capitale pakistanaise, s'est passée comme l'avaient imaginés les Américains. "Il a résisté comme nous l'avions prévu", a affirmé le responsable, sans toutefois préciser si l'objectif de la mission était d'éliminer ou de capturer le commanditaire des attentats du 11-Septembre.

15h35 : L'islam contre l'immersion en mer d'un corps. L'islam est opposé à l'immersion d'un corps en mer, a déclaré lundi au Caire un responsable al-Azhar, la plus haute institution de l'islam sunnite, après des informations en ce sens concernant le chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden.

15h03 : "Presque certain" que les terroristes se vengeront, selon la CIA. Leon Panetta, directeur de la CIA, a estimé lundi qu'il était presque certain qu'Al-Qaïda tenterait de venger la mort d'Oussama ben Laden. "Même si Ben Laden est mort, Al Qaïda ne l'est pas. Les terroristes tenteront presque certainement de le venger. Nous devons rester - et nous resterons - vigilants et déterminés", a ajouté le directeur de l'Agence centrale du renseignement.

14h31 : La mission était de tuer Ben Laden. La mission du commando américain était de tuer et pas de capturer Oussama ben Laden, a expliqué à Reuters un responsable de la sécurité nationale des Etats-Unis. "Il s'agissait d'une opération destinée à tuer", a déclaré ce responsable.

14h15 : La maison d'Oussama ben Laden, où s'est déroulée l'opération américaine, située à 80 kilomètres d'Islamabad :

Maison Ben Laden Pakistan opération américaine

© Reuters

13h55 : Ryad espère que la mort de Ben Laden renforcera la lutte antiterroriste. L'Arabie saoudite espèrer que l'élimination d'Oussama Ben Laden, déchu de sa nationalité saoudienne, "contribuera à renforcer" la lutte internationale "contre le terrorisme", dans un communiqué officiel.

13h40 : Une femme et trois enfants tués dans un attentat au Pakistan. La bombe a explosé près d'une mosquée dans le nord-ouest du Pakistan, à Charsadda, non loin des zones tribales bastion des talibans pakistanais, frontalières avec l'Afghanistan. Cinq autre personnes ont été blessées. L'attentat n'a pas été revendiqué pour le moment.

13h30 : Alerte maximale en Irak. L'armée et la police irakiennes ont été placées en état d'alerte maximale. "Nous sommes sûrs à 100% qu'il y aura des attaques parce que ce genre d'organisation veut montrer qu'elle existe dans ces circonstances-là", a dit le général Hassan al Baidhani, responsable des opérations à Bagdad.

13h20 : Pour l'Iran, il n'y a plus de raison à une présence militaire américaine au Moyen-Orient. La mort d'Oussama Ben Laden enlève "aux Etats-Unis et à leurs alliés toute excuse pour déployer des forces au Moyen-Orient sous prétexte de lutter contre le terrorisme", selon le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes cité par Press-TV.

13h05 : Haniyeh condamne le raid américain qui a tué Ben Laden. Le chef du gouvernement du mouvement palestinien Hamas à Gaza a condamné lundi le raid américain qui a tué le chef du réseau Al-Qaïda Oussama Ben Laden. "Nous considérons cela comme la poursuite d'une politique américaine fondée sur l'oppression et la volonté de faire couler le sang musulman et arabe", a déclaré Ismaïl Haniyeh. Tout en faisant état de divergences doctrinales entre Al Qaïda et le Hamas, il a ajouté : "Nous condamnons l'assassinat et le meurtre d'un djihadiste arabe. Nous demandons à Allah de l'accueillir dans sa miséricorde parmi les vrais croyants et les martyrs."

12h50 : L'Irak "ravi" de l'annonce de la mort de Ben Laden. Le ministre des Affaires étrangères irakien Hoshyar Zebari a déclaré lundi que son pays est "ravi" de l'annonce de la mort d'Oussama Ben Laden, soulignant que des milliers d'Irakiens étaient morts "à cause de son idéologie".

12h46 : Les talibans pakistanais jurent d'attaquer Américains et Islamabad. Les talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda ont juré de venger Oussama ben Laden, s'il se confirmait qu'il a été tué dans un raid américain lundi au Pakistan, en promettant d'attaquer des cibles américaines et le gouvernement d'Islamabad. "Nous ne pouvons pas confirmer le martyre d'Oussama ben Laden, quand nos propres sources nous le confirmeront, alors nous serons en mesure de dire quelque chose", a déclaré le porte-parole du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), Ehsanullah Ehsan, dans un entretien téléphonique avec l'AFP depuis un lieu inconnu. Le TTP a fait allégeance à Al-Qaïda en 2007 et décrété cette même année, à l'unisson de Ben Laden en personne, le jihad à Islamabad pour son soutien à Washington dans sa "guerre contre le terrorisme" depuis fin 2001.

12h34 : La photo de Ben Laden mort était truquée. Une photo prétendant montrer le visage ensanglanté et tuméfié d'Oussama Ben Laden a été diffusée par des télévisions pakistanaises lundi matin et largement reprise par des télévisions du monde entier et des sites Internet avant d'être retirée des antennes. L'AFP a soumis la photographie à un logiciel spécial qui a permis de prouver que le cliché avait été truqué en empruntant la barbe et la partie inférieure du visage d'une photo plus ancienne de Ben Laden. "La barbe est floue, on voit clairement que c'est un montage", a affirmé Mladen Antonov, rédacteur en chef photo de l'AFP. Lundi en fin de matinée, aucune photo officielle de Ben Laden mort n'avait été publiée.

12h20 : "Ce n'est pas parce que Ben Laden est mort que le terrorisme est mort", affirme Matthieu Guidère, spécialiste d'Al-Qaïda au Maghreb, sur Europe 1. Le leader terroriste était "un symbole", mais "il ne contrôlait absolument pas les organisations ni les branches", et "il ne donnait pas d'ordre direct aux combattants", précise-t-il.

12h05 : La photo du cadavre de Ben Laden était fausse, admettent les chaînes de télévision pakistanaises qui avaient diffusé lundi matin une photo du visage partiellement défiguré d'un cadavre présenté comme étant peut-être celui du leader terroriste. "C'était en fait une fausse photo, elle avait déjà circulé sur internet en 2009", a expliqué à l'AFP Rana Jawad, le chef du bureau d'Islamabad de Geo TV, la chaîne la plus populaire du Pakistan.

11h55 : L'immersion de la dépouille de Ben Laden en mer est contraire à la tradition musulmane, d'après la Grande Mosquée de Paris. "L'inhumation se fait en terre, sans cercueil. La dépouille doit être placée parallèlement à la Mecque, la tête du défunt légèrement tournée vers la droite pour que son visage soit tourné vers la Kaaba, le sanctuaire sacré de la Mecque", a précisé la Grande Mosquée auprès de l'AFP.

11h40 : L'Otan estime que sa mission en Afghanistan doit se poursuivre, même si Ben Laden a été tué, souligne le secrétaire général de l'organisation Anders Fogh Rasmussen dans un communiqué. Il salue néanmoins "un grand succès pour la sécurité des alliés de l'Otan", adressant ses "félicitations au président Barack Obama et à tous ceux qui ont rendu cette opération possible". L'Otan, qui a actuellement 140.000 soldats sur le terrain, prévoit de ne passer le relais de l'ensemble des opérations aux troupes afghanes qu'à la fin de 2014, à l'issue d'un processus de transition entamé cette année.

11h30 : François Fillon sera au 20H de France 2 lundi soir pour évoquer "la situation internationale", suite à l'annonce de la mort de Ben Laden.

11h15 : Nicolas Sarkozy s'exprimera mardi soir sur la lutte contre le terrorisme et la mort d'Oussama Ben Laden, d'après l'AFP. Le chef de l'Etat s'exprimera à l'occasion d'un hommage à l'aéroport d'Orly aux victimes françaises de l'attentat de Marrakech.

11h10 : "La lutte contre le terrorisme est toujours aussi urgente", estime Tony Blair. L'envoyé spécial du Quartette pour le Proche-Orient réagissait à la mort d'Oussama ben Laden.

10h50 : Bruxelles salue "un résultat majeur" dans la lutte antiterroriste. "C'est un résultat majeur dans nos efforts en vue de débarrasser le monde du terrorisme", estiment les présidents de l'Union européenne Herman Van Rompuy et de la Commission européenne José Manuel Barroso dans un communiqué. "Sa mort rend le monde plus sûr et montre que de tels crimes ne peuvent rester impunis", jugent-ils.

10h40 : La mort d'Oussama Ben Laden est un "pas décisif" dans la lutte contre le terrorisme international, estime le gouvernement espagnol, dont le pays avait été touché en 2004 par des attentats liés à Al-Qaïda. Madrid "entend féliciter le président américain Barack Obama et son gouvernement et ses forces armées" ajoute le gouvernement espagnol dans son communiqué.

10h30 : Hamid Karzaï appelle les talibans à "cesser le combat". Le chef d'Etat afghan souhaite que ces derniers "tirent les leçons" de la mort du chef d'Al-Qaïda.

10h15 : "C'est conforme au scénario", réagit Jean-Marie le Pen sur Radio Classique. "Mais il aura tout de même fallu 10 ans à la première puissance du monde avec ses 2 ou 300.000 agents secrets, plus son armée, pour arriver à capturer un homme seul", raille le président d'honneur du FN.

10h10 : Un membre d'Al-Qaïda au Yémen a reconnu la mort de Ben Laden. Il a souligné que ce décès constituait une "catastrophe" pour le réseau extrémiste.

10h05 : La mort de Ben Laden est "un grand résultat dans la lutte contre le mal", affirme le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi.

10 heures : Le président kényan Mwai Kibaki salue un "un acte de justice" pour les victimes de l'attentat meurtrier contre l'ambassade des Etats-Unis à Nairobi en 1998.

9h55 : La menace terroriste est accrue, selon Interpol. Interpol appelle dans un communiqué à des "mesures spéciales de vigilance" après la mort du chef d'Al-Qaïda.

9h50 : Le corps d'Oussama ben Laden a été immergé en mer, ont annoncé les chaînes de télévision CNN et MSNBC, et le New York Times. Le lieu et les circonstances de cette inhumation n'étaient pas précisés dans l'immédiat. "Nous nous assurons que son corps est traité en accord avec la pratique et la tradition musulmane. C'est quelque chose que nous prenons très au sérieux", avait auparavant affirmé un haut responsable de l'administration Obama lors d'une conférence téléphonique. Le corps d'un musulman doit être lavé par des hommes de confession musulmane et inhumé dès que possible, généralement dans les 24 heures suivant le décès. En général, un linceul blanc recouvre le corps, qu'il soit enterré ou immergé.

9h25 : Les Etats-Unis n'avaient pas prévenu les autorités pakistanaises de l'opération de leurs forces spéciales, selon un haut responsable de l'administration Obama cité par l'AFP. les Etats-Unis justifient la violation de la souveraineté pakistanaise par "l'obligation légale et morale d'agir".

9h46 : Le Pakistan confirme que l'opération contre Ben Laden a été menée par Washington. Islamabad confirme qu'Oussama ben Laden a été tué au cours d'une opération menée "directement" par les forces américaines sur son sol conformément à l'engagement de Washington de le tuer ou le capturer n'importe où dans le monde.

9h45 : La Russie salue le "succès important" de Washington, dans l'opération qui a abouti dimanche à la mort de Ben Laden, selon un communiqué du Kremlin.

9h42 : Ben Laden a "payé pour ses actes", déclare le président afghan Hamid Karzaï. "Les forces américaines ont tué hier Oussama ben Laden et lui ont fait payer ses actes, dans la ville pakistanaise d'Abbottabad, près d'Islamabad", estime-t-il, selon des images télévisées.

9h40 : Londres revoit la sécurité de ses ambassades. Londres a ordonné à ses ambassades dans le monde de revoir leur dispositif de sécurité, indique le chef de la diplomatie britannique, William Hague, appelant à "encore plus de vigilance".

9h30 : Martine Aubry "salue le succès de l'action américaine". Une page se tourne aujourd'hui pour le monde avec la disparition d'un des visages majeurs de la terreur", déclare-t-elle.

9h25 : Les Etats-Unis n'avaient pas prévenu les autorités pakistanaises de l'opération de leurs forces spéciales, selon un haut responsable de l'administration Obama cité par l'AFP. les Etats-Unis justifient la violation de la souveraineté pakistanaise par "l'obligation légale et morale d'agir".

9h20 : Réunion d'urgence au Pakistan. Le président pakistanais Asif Ali Zardari a convoqué lundi une réunion d'urgence avec son Premier ministre et les chefs des forces de sécurité après que les Etats-Unis ont annoncé avoir tué Oussama ben Laden au Pakistan, a annoncé la présidence.

9h15 : Dominique de Villepin consacre son unique commentaire à la mort de Ben Laden, alors que son procès dans l'affaire Clearstream doit débuter devant la Cour d'appel de Paris. "Je ne pense pas à moi mais à ces milliers d'hommes et de femmes tombés sous les coups du fanatisme et de la haine d'Oussama ben Laden", déclare Dominique de Villepin à son arrivée au palais de justice de Paris.

9h12 : Le Japon va renforcer la sécurité de ses bases militaires pour se préparer à d'éventuelles représailles après l'annonce de la mort du chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, annonce le ministre de la Défense, Toshimi Kitazawa, cité par l'agence de presse Jiji.

9h10 : "Une bonne nouvelle pour le monde". La mort de Ben Laden est "une bonne nouvelle pour tous les hommes dans le monde qui pensent librement et sont pacifiques", selon le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle.

9h05 : Pour Alain Juppé, "c'est une disparition très symbolique", a-t-il déclaré sur Europe 1. "La situation n’est pas pour autant pacifiée" a estimé le ministre des Affaires étrangères.

"La menace terroriste n’a pas disparu, il faut rester mobilisés" :

9 heures : Des centaines de New-Yorkais rassemblés à Ground Zero :

La foule s'est rapidement regroupée aux cris de "Ben Laden est mort" autour de Ground Zero, le site où se trouvaient les tours jumelles du World Trade Center détruites dans les attentats du 11 septembre 2001, qui ont fait près de 3.000 morts et traumatisé durablement la métropole américaine. Des centaines de personnes se sont aussi rassemblées à Times Square, où un attentat a été déjoué il y a un an, en présence de nombreux policiers et de camions de pompiers.

8h55 : L'Elysée salue "un événement majeur de la lutte mondiale contre le terrorisme", dans un communiqué diffusé lundi matin suite à l'annonce de la mort de Ben Laden. La présidence française rend hommage à "la ténacité des États-Unis".

8h45 : "Une victoire du bien contre le mal". La mort d'Oussama ben Laden "est une victoire du bien contre le mal, de la justice contre la cruauté", déclare le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini dans un communiqué.

8h40 : Les Etats-Unis ont utilisé des techniques de reconnaissance faciale pour identifier Ben Laden, selon un responsable américain. Il a été identifié par les commandos qui l'ont tué au cours d'une fusillade. Le chef d'Al Qaïda a résisté avant d'être atteint à la tête, a dit à Reuters ce responsable américain ayant requis l'anonymat. Les résultats des tests ADN devraient être disponibles dans un délai de quelques jours.

8h30 : Pour l'ex-juge anti-terrorisme Jean-Louis Bruguière, la mort de Ben Laden n'est "pas la fin du terrorisme",, estime-t-il sur Europe 1. "Cela fait bien longtemps qu'Al-Qaïda central n'est plus en prise directe avec l'ensemble d'une structure terroriste très éclatée, très décentralisée, très opportuniste".

7 heures : Cinq personnes, dont Oussama Ben Laden, sont mortes dans l'opération des forces spéciales américaines, qui a conduit à la mort du leader terroriste, annoncent des responsables américains.

6h10 : George Bush salue "une victoire pour l'Amérique". L'ancien président, qui avait proclamé chercher Oussama ben Laden mort ou vif après les attentats du 11 septembre 2001, a qualifié, dans un communiqué, de "réussite capitale" le décès du chef d'Al Qaïda.

Barack Obama a qualifié Ben Laden de " terroriste responsable du meurtre de milliers d'innocents" :

Le président américain, lors d'une allocution solennelle depuis la Maison Blanche, a également salué l'aide des autorités d'Islamabad.

6 heures : Barack Obama a annoncé que les Etats-Unis avaient tué Oussama ben Laden dimanche lors d'une opération commando au Pakistan. Le président américain, lors d'une allocution solennelle depuis la Maison Blanche, a également salué l'aide des autorités d'Islamabad.