Monaco acclame ses jumeaux princiers

  • A
  • A
Monaco acclame ses jumeaux princiers
@ Valery Hache/AFP
Partagez sur :

SUR LE ROCHER - Les nouveaux-nés princiers Jacques et Gabriella ont été présentés mercredi midi aux Monégasques depuis une fenêtre du palais.

C'était leur première apparition en public. Depuis une fenêtre du palais, Charlène et Albert de Monaco ont présenté officiellement mercredi les jumeaux princiers, Jacques, le prince héréditaire de la principauté, et sa soeur Gabriella. La petite famille a été acclamée par des milliers de personnes.

Des ballons roses et bleus. Charlène et Albert tenaient chacun un bébé. Leur apparition, peu avant midi, a duré plusieurs minutes. Pour l'occasion, des musiciens de l'orchestre des carabiniers du prince ont interprété une composition dédiée aux enfants. Puis, deux ballons de baudruche, rose et bleu, se sont envolés vers le ciel. 

>> LIRE AUSSI - Première séance photo pour Jacques et Gabriella

Devant le palais, des milliers de personnes s'étaient massées en ce jour décrété férié pour tous les salariés de la principauté. Les badauds ont agité des drapeaux rouges et blancs et lancé des ballons aux couleurs de Monaco. 

Les jumeaux n'étaient pas les seules stars de la journée : depuis la fenêtre du palais, presque tous les enfants de Caroline et Stéphanie se sont montrés, dont notamment Charlotte Casiraghi, aperçue avec son compagnon, l'humoriste Gad Elmaleh. Après avoir laissé les deux bébés au chaud, les nouveaux parents ont pris un petit bain de foule, serrant des mains le long d'une allée traversant la place.

"Stupeur" après l'attentat contre Charlie Hebdo. Mais cette journée festive a été rattrapée par l'actualité. Peu après la présentation de ses enfants, le prince Albert a en effet envoyé un message de soutien à François Hollande pour lui faire part de sa "stupeur" après "l'odieux attentat commis à Paris" contre le journal Charlie Hebdo. "En mon nom personnel, en celui de ma famille et de la population de Monaco, je veux vous exprimer notre consternation devant tant de barbarie", affirme le prince dans un communiqué.

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo