Migrants secourus en Méditerranée : "Il faut que l'Europe augmente ses efforts"

  • A
  • A
Partagez sur :

Céline Schmitt, porte parole du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) en France encourage l'Union européenne à redoubler d'efforts pour les sauvetages en mer.

INTERVIEW

Après la journée record de lundi, où les garde-côtes italiens ont annoncé avoir secouru près de 6.500 migrants au large des côtes libyennes, le Haut-commissariat aux réfugiés, par la voix de son porte-parole en France, Céline Schmitt, a réagi au micro d'Europe 1. 

En 2016, 110.000 personnes ont essayé de traverser la Méditerranée. Les images de l'association Proactiva Open Arms sont impressionnantes : près de 700 personnes à bord d'une même embarcation dont certaines se jettent à la mer après avoir reçu une bouée de sauvetage, pour rejoindre les secours. Près de 50 opérations de sauvetage ont été nécessaires pour sauver les 6.500 migrants. "C'est un chiffre important", concède la porte-parole du HCR, qui relativise toutefois : "Ce chiffre est le même que l'année dernière. Environ 110.000 personnes ont essayé de traverser [la Méditerranée] depuis janvier 2016, de l'Italie vers la Libye. L'année dernière, à la même époque, ils étaient 117.000."



Lutter contre les trafics des passeurs. "Il faut que cela se fasse dans le respect du droit international", poursuit Céline Schmitt. "Ce qu'il faut c'est trouver d'autres solutions, pour éviter que les personnes risquent leurs vies pour simplement chercher la protection ou fuir des conflits", ajoute-t-elle.

Des garde-côtes épaulés par les ONG. "Les garde-côtes italiens font un travail exceptionnel", reconnait Céline Schmitt et lundi, la majorité des opérations de sauvetage étaient assurées par ces derniers. Mais des bateaux affrétés par des associations humanitaires viennent aussi prêter main forte aux garde-côtes : "Oui, c'est important, et il faut que l'Europe augmente ses efforts pour le sauvetage en mer", conclut t-elle.

Une arrivée massive prévue aujourd'hui ? Cette année, les garde-côtes ont parfois enchaîné jusqu'à 30 opérations par jour avec des migrants toujours plus nombreux : fin mai, près de 13.000 personnes ont été secoures en une semaine, 8.300 en cinq jours début août. Selon le HCR, près de 3.100 migrants sont morts ou disparus en Méditerranée cette année en tentant de gagner l'Europe.