Migrants : la photo d'un enfant noyé bouleverse l'Europe

  • A
  • A
Migrants : la photo d'un enfant noyé bouleverse l'Europe
@ STR / DOGAN NEWS AGENCY / AFP
Partagez sur :

La photo d'Aylan, un enfant de trois ans échoué sur une plage, victime d'un naufrage de migrants, est publiée dans plusieurs médias européens et largement commentée sur les réseaux sociaux.

Alors que les chefs d'Etat européens peinent à s'entendre pour répondre à la crise des migrants, la photographie du corps d'un enfant sur une plage de Turquie bouleverse l'Europe. Il est mort noyé lors du naufrage de deux embarcations qui transportaient des immigrés syriens. 

Avertissement : le cliché, placé au bas de cet article, peut choquer. 

Aylan, 3 ans. Ces bateaux étaient partis dans la nuit de mardi à mercredi de la ville côtière turque de Bodrum à destination de l'île grecque de Kos, l'un des plus courts passages maritimes entre la Turquie et l'Europe. Ils ont alors chaviré, ont expliqué les garde-côtes turcs. Rapidement prévenus par les cris des naufragés, les sauveteurs ont repêché 12 corps sans vie parmi lesquels celui d'Aylan Kurdi, âgé de 3 ans et dont le frère, Galip, 5 ans, a aussi péri dans le naufrage, selon des médias turcs.

>>>Le père d'Aylan témoigne jeudi après-midi : "mes enfants m'ont glissé des mains"

Réseaux sociaux. Une photo des deux frères prise avant le drame et celle du cadavre d'Aylan, tee-shirt rouge et short bleu, face contre terre, sur une des plages de la station balnéaire de Bodrum a envahi les réseaux sociaux sous le mot-dièse #KiyiyaVuranInsanlik ("l'humanité échouée" en turc), qui est devenu l'un des hashtags les plus partagés sur Twitter.

"La photo qui fait taire le monde". Les images ont été aussi largement reprises par la presse européenne, y compris par des journaux qui avaient auparavant adopté une ligne dure sur la crise migratoire. "Toute petite victime d'une tragédie humaine", titre ainsi jeudi le Daily Mail. "Insoutenable", juge de son côté The Mirror. En Italie, le quotidien La Repubblica a tweeté "La photo qui fait taire le monde", et en Espagne, El Pais en faisait le "symbole du drame migratoire", tandis qu'El Periodico titrait sur le "Naufrage de l'Europe". Contrairement à la presse britannique, la presse française n'a toutefois pas publié de photo, en dehors du Monde qui la reproduit en une de son édition datée de vendredi.


Migrants : la photo de l'enfant noyé abstente...par Europe1fr

Une photo pour l'histoire ? "Cette photo va peut-être changer l'histoire, c'est possible", estime l'historien de la photo Pierre-Jean Amar, interrogé par Europe1.fr. "En la regardant, on pourrait croire à un simple accident, sans savoir que l'enfant est mort. Mais la légende nous dit tout. La mort d'un enfant, dans ces circonstances-là, émeut. Et peut entraîner une prise de conscience de nos hommes politiques".

Ce que propose l'Europe. L'UE, choquée par cette photo, s'efforçait jeudi de surmonter ses divisions, entre appels à la solidarité et à la fermeté, face à l'accélération de la crise humanitaire "sans précédent" des migrants.

Dans un contexte de crispations croissantes entre pays européens, l'Allemagne et la France ont décidé de passer à l'action en lançant une initiative commune pour "organiser l'accueil des réfugiés et une répartition équitable en Europe". Il s'agit aussi d'"assurer le retour des migrants irréguliers dans leur pays d'origine", et d'aider "les pays d'origine et de transit", a précisé la présidence française.

migrants enfant noyé 640x640

STR / DOGAN NEWS AGENCY / AFP