Migrants : femmes et enfants dans le froid glacial de Serbie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

REPORTAGE – A la frontière entre la Macédoine et la Serbie, les ONG s’inquiètent de la vulnérabilité des migrants face aux conditions météo très dures.

REPORTAGE

Malgré le froid hivernal et les chutes de neige, des milliers de réfugiés continuent de traverser l'Europe avec l'espoir d'une vie meilleure. Venus de la Méditerranée, ils débarquent en Grèce, puis en Macédoine pour rejoindre la Serbie avec en ligne de mire l'Union Européenne et l’Allemagne.

Entre la Macédoine et la Serbie, un flot continu de réfugiés, essentiellement des femmes et des enfants, passe la frontière au pied des montagnes serbes. Près de 2.000 personnes progressent, mal emmitouflées, dans la neige gelée.

"C’est dur pour les femmes et les enfants", raconte Amid, essoufflé de porter les affaires d’une jeune mère irakienne qui tient son enfant en écharpe contre elle. "Il fait très froid", confirme cette dernière.

Nous sommes inquiets pour les enfants

Après les hommes partis il y a plusieurs mois vers l’Europe, c’est au tour de leur femme et enfants de rejoindre l’Europe. Une population de migrants particulièrement vulnérables qui a obligé les ONG à dresser des tentes pour les accueillir. Des centaines de cars ont également été affrétés pour limiter le temps passé dehors.

Malheureusement le froid fait quand même des victimes. Un Syrien est mort la semaine dernière près de ce point de passage. "Nous sommes inquiets pour les enfants, la nuit il fait trop froid", raconte un bénévole, "ils se déplacent sans arrêt et sont épuisés", ajoute-t-il. Et les réfugiés, trop impatients de rejoindre leurs proches, préfèrent reprendre la route plutôt que rester quelques jours au chaud.