Mélenchon dénonce Hollande et Merkel qui donnent à Trump "le pouvoir solitaire de frapper" la Syrie

  • A
  • A
Mélenchon dénonce Hollande et Merkel qui donnent à Trump "le pouvoir solitaire de frapper" la Syrie
Sur Twitter, le candidat à la présidentielle a dénoncé "un pouvoir solitaire" donné à Trump.@ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Le candidat de la France insoumise à la présidentielle s'est opposé aux déclarations de soutien d'Hollande et Merkel sur les frappes américaines. Il dénonce un blanc-seing offert à Trump.

Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise à la présidentielle, a dénoncé vendredi le fait que, selon lui, François Hollande et Angela Merkel donnent au président américain Donald Trump "le pouvoir solitaire de frapper" la Syrie.

"Pouvoir solitaire de farpper". "Hollande et Merkel portent l'entière responsabilité de donner à #Trump le pouvoir solitaire de frapper qui il veut quand il veut", a-t-il déclaré sur Twitter après les frappes américaines contre le régime de Damas. Le président français et la chancelière allemande ont réagi aux frappes ordonnées par leur homologue américain, dans un communiqué commun publié vendredi. "Assad porte l'entière responsabilité de ce développement. Son recours continu aux armes chimiques et aux crimes de masse ne peut en effet rester impuni", déclarent les deux dirigeants européens, en référence à l'attaque chimique dont ont été victimes des dizaines de civils syriens. Un attaque qui a largement été attribuée au régime de Damas par les puissances occidentales.

François Hollande a néanmoins estimé vendredi que la "réponse" des Etats-Unis devait "maintenant être poursuivie au niveau international, dans le cadre des Nations Unies si c'est possible". En marge d'un déplacement en Ardèche, le président français appelle à "aller au bout des sanctions contre Bachar al-Assad et empêcher qu'il y ait de nouveau utilisation des armes chimiques et l'écrasement par ce régime de son propre peuple".



Nathalie Arthaud critique vivement. Invitée dans Europe Midi, Nathalie Arthaud, candidate de Lutte Ouvrière a elle ausi vivement critiqué l'intervention américaine. "Je dénonce l'action américaine en Syrie. Je la dénonce comme je dénonce évidemment les bombardements à l'arme chimique du régime de Bachar al-Assad. Comme je dénonce ceux de la Russie. C'est du terrorisme d'Etat. Du terrorisme d'Etat qui nourrit le terrorisme de Daech", a-t-elle décrié.