Mali : l'armée française responsable de la mort d'un enfant

  • A
  • A
Mali : l'armée française responsable de la mort d'un enfant
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

François Hollande est en visite au Mali pour deux jours.

François Hollande a assuré samedi à l'ouverture du 27e Sommet Afrique-France à Bamako que Paris resterait "toujours au côté du Mali", quatre ans presque jour pour jour après avoir ordonné une opération militaire française qui avait stoppé une offensive djihadiste dans le nord du pays sahélien. "Je veux affirmer que la France restera toujours au côté du Mali jusqu'à l'aboutissement du processus de paix, jusqu'à ce que l'Etat malien puisse avoir son autorité respectée sur l'ensemble du territoire malien", a lancé le chef de l'Etat devant une trentaine de dirigeants africains.

Il s'agissait d'un enfant âgé de 10 ans qui gardait des ânes. Une ombre figure au tableau de sa visite, toutefois : le ministère français de la Défense a reconnu vendredi que des soldats français de la force Barkhane déployés dans le nord du Mali avaient tué fin novembre un combattant "qui s'est avéré être un mineur" au cours d'une opération anti-terroriste. Selon le magazine Jeune Afrique, la victime est un enfant que les militaires ont enterré en catimini.  Selon la famille de la victime, il s'agissait d'un enfant âgé de 10 ans qui gardait des ânes.