Maldives : soupçonné de "haute-trahison", le vice-président a été arrêté

  • A
  • A
Maldives : soupçonné de "haute-trahison", le vice-président a été arrêté
Ahmed Adeeb en 2013, alors qu'il était ministre du Tourisme. @ AFP
Partagez sur :

Le vice-président des Maldives, Ahmed Adeeb, a été arrêté samedi, accusé d'avoir comploté l'assassinat du président Abdulla Yameen, qui était sorti indemne fin septembre de l'explosion du yacht qui le transportait.

Le vice-président des Maldives a-t-il voulu se débarrasser de son "supérieur", le président Abdulla Yameen ? Soupçonné de haute trahison, Ahmed Adeeb, a été arrêté samedi, accusé d'avoir comploté l'assassinat du président, qui était sorti indemne, en septembre dernier, de l'explosion du yacht qui le transportait à son retour de pèlerinage à La Mecque. C'est le ministre Umar Naseer qui a annoncé la nouvelle, sur Twitter : "Le vice-président est arrêté" et "accusé de haute trahison". 

Sous le feu des critiques pour son traitement de l'opposition. Le président Yameen avait nommé Adeeb, âgé de 33 ans, comme nouveau vice-président il y a trois mois, après avoir démis, également pour trahison, le vice-président avec lequel il avait été élu, Mohamed Jameel. Il y a dix jours, il avait également renvoyé son ministre de la Défense après l'explosion à bord de son bateau, dans lequel la femme du président et deux autres passagers avaient été blessés. Les Maldives font face à d'importantes critiques internationales depuis la condamnation à 13 ans de prison de l'ancien chef de l'Etat, Nasheed, au terme d'un procès expéditif inéquitable, selon l'ONU.