Macron reçoit le Premier ministre indien Modi ce samedi

  • A
  • A
Macron reçoit le Premier ministre indien Modi ce samedi
@ AFP
Partagez sur :

Cette rencontre interviendra deux jours après une visite en Russie de Narendra Modi, reçu par le président Vladimir Poutine en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

Emmanuel Macron reçoit samedi à l'Elysée le Premier ministre indien Narendra Modi, avec lequel il aura notamment un entretien suivi d'un déjeuner de travail, a indiqué la présidence de la République française dans un communiqué. Les deux dirigeants feront une déclaration conjointe à la presse à l'issue de ce déjeuner, avant d'aller déposer ensemble une gerbe à l'Arc de Triomphe à 14h00.

Cette rencontre interviendra deux jours après une visite en Russie de Narendra Modi, reçu par le président Vladimir Poutine en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg. Moscou tente de renforcer ses liens distendus avec New Delhi, alors que l'Inde, ex-alliée militaire de l'URSS pendant la guerre froide, s'est largement tournée vers les Etats-Unis et la France pour diversifier ses achats d'armement.

Le plus cher contrat jamais décroché par l'aéronautique militaire français. Pour Paris, l'Inde est ainsi devenu un partenaire économique de taille, en particulier dans l'aéronautique de Défense. Le 23 septembre dernier la France a ainsi signé avec New Delhi la vente de 36 avions de chasse Rafale, soit le plus cher contrat jamais décroché par l'aéronautique militaire français. Cette vente d'environ 8 milliards d'euros, signée sept mois après une visite d'Etat de l'ex-président François Hollande en Inde, a bénéficié en premier lieu à l'avionneur Dassault mais également aux groupes d'électronique de défense Thales et au missilier MBDA.

Dans le domaine automobile, PSA est pour sa part en train de reprendre pied dans ce pays émergent. Le groupe automobile a annoncé fin janvier avoir fondé deux co-entreprises de véhicules et de moteurs pour prendre position sur un marché automobile indien de taille encore modeste mais à fort potentiel. A l'horizon 2020, PSA souhaite se doter d'une capacité initiale de fabrication de 100.000 véhicules par an, en coopération avec le conglomérat local CK Birla qui investira avec lui près de 100 millions d'euros dans ce projet.