L'UE condamne les violences au Venezuela

  • A
  • A
L'UE condamne les violences au Venezuela
Des centaines de milliers d'opposants ont défilé mercredi à Caracas et dans plusieurs autres villes du Venezuela.@ CARLOS BECERRA / AFP
Partagez sur :

L'Union européenne a appelé à une "désescalade", après la mort de plusieurs personnes lors de manifestations contre le président Maduro. 

L'Union européenne a condamné jeudi les violences "très regrettables" qui ont émaillé des manifestations de l'opposition et de partisans du gouvernement au Venezuela . L'UE a également appelé à une "désescalade" pour "stopper la détérioration de la situation".

"Nous sommes attristés par les décès d'un homme et d'une femme et préoccupés par les informations faisant état de nombreux blessés", a insisté une porte-parole pour les Affaires étrangères de l'UE. Elle n'a pas fait état de la mort d'un militaire, annoncée par les autorités, qui ont affirmé qu'il avait été tué par des manifestants

Huit morts en marge des manifestations. Deux étudiants ont été tués par balle mercredi et un militaire a été abattu lors des manifestations organisées au Venezuela par l'opposition contre le président Nicolas Maduro. L'opposition avait promis mercredi "la mère de toutes les manifestations" contre le successeur de Hugo Chavez, accusé de tendances dictatoriales et d'incompétence, dans le cadre d'une campagne lancée il y a maintenant plus de deux semaines.

Des violences en marge de ces manifestations, qui mercredi ont rassemblé au total des centaines de milliers de personnes, ont désormais fait huit morts ce mois-ci. Plus de 400 personnes ont été arrêtées mercredi, selon l'ONG Penal Forum. L'opposition a appelé dans la soirée à de nouvelles manifestations jeudi.