L'ouragan Florence s'approche de la côte Est américaine, la population se prépare

  • A
  • A
L'ouragan Florence s'approche de la côte Est américaine, la population se prépare
De nombreux habitants ont cloué des planches de bois sur leurs fenêtres comme ici à Wrightsville Beach, en Caroline du Nord. @ MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'évacuation de 1,7 million de personnes se poursuivait mercredi avant l'arrivée de cet ouragan destructeur prévue jeudi.

Supermarchés pris d'assaut, fenêtres calfeutrées et longues files de voitures : la population d'une vaste partie de l'est des Etats-Unis se préparait mardi à l'arrivée de Florence. Cet ouragan potentiellement dévastateur est attendu avec des vents extrêmement violents et des pluies diluviennes. L'État de Géorgie a déclaré à son tour l'état d'urgence mercredi, après la Caroline du Sud, la Caroline du Nord, la Virginie, le Maryland et la capitale fédérale Washington.

1,7 million de personnes concernées par l'évacuation. Les opérations d'évacuation concernent 1,7 million de personnes en Caroline du Sud, en Caroline du Nord et en Virginie. Ces trois Etats sont les plus menacés par Florence, qui progresse vers l'ouest et le nord-ouest à une vitesse de 28 km/h et devrait atteindre jeudi les côtes américaines, selon le Centre national des ouragans (NHC). Mais l'ouragan, toujours classé mardi en catégorie 4 (sur 5) sur l'échelle de Saffir-Simpson avec des vents atteignant 220 km/h, pourrait sévir jusqu'en Pennsylvanie, a mis en garde l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (Fema). 

Dans la station balnéaire de Wrightsville Beach, en Caroline du Nord, de nombreux habitants ont cloué des planches de bois sur leurs fenêtres et calfeutré le pied des portes à l'aide de sacs de sable. A Charleston, grande ville touristique de Caroline du Sud où de nombreux restaurants et magasins ont fermé, certains ont cependant ignoré les consignes d'évacuation.

En Virginie, près d'un millier de détenus ont été transférés dans une prison de l'intérieur de l'Etat. Mais en Caroline du Sud, un millier d'autres vont rester dans leur centre de détention "pour leur sécurité", selon des médias locaux, citant un porte-parole des services pénitentiaire. Les supermarchés ont été pris d'assaut par la population qui faisait le plein d'eau, de nourriture et de produits de première nécessité. L'agence fédérale chargée du contrôle des armes à feu (ATF) a également recommandé aux armuriers de mettre à l'abri leurs stocks d'armes, d'explosifs et de munitions.

Ses dégâts qui peuvent "potentiellement faire des victimes". "C'est un ouragan puissant qui va frapper les côtes de Caroline comme les habitants n'en ont pas vu depuis des décennies", a affirmé Jeffrey Byard, un responsable de la Fema à Washington. Ils doivent s'attendre à des coupures d'électricité, des destructions de bâtiments, de routes et de ponts, ainsi qu'à des inondations d'envergure, des dégâts qui peuvent "potentiellement faire des victimes", a-t-il averti. 

Crainte d'une montée des eaux. Le NHC a mis en garde contre une "montée des eaux potentiellement mortelle sur les côtes" de Caroline du Nord et du Sud, jusqu'à la baie de Chesapeake, dans le sud du Maryland. Les autorités s'attendent à des précipitations pouvant atteindre par endroits 63 cm, à des inondations majeures avec des montées d'eau de 35 à 50 cm et à des crues à l'intérieur des terres jusqu'en début de semaine prochaine.