L'ONU critique la révocation des permis de séjour par Israël

  • A
  • A
L'ONU critique la révocation des permis de séjour par Israël
@ TIMOTHY A. CLARY / AFP
Partagez sur :

L'annulation de 83.000 autorisations d'entrée sur le territoire israélien pourraient violer les règles de la Convention de Genève, prévient l'ONU.

Israël a décidé jeudi d'annuler 83.000 autorisations d'entrée sur le territoire pour les Palestiniens, après une fusillade meurtrière mercredi dans un quartier animé de Tel-Aviv. La mesure a été étendue vendredi à tous les Palestiniens, interdit d'entrée aux points de passage, sauf urgence sanitaire ou humanitaire. Cette décision est vivement critiquée par l'ONU.

Une punition collective. Cette décision pourrait être considérée comme une punition collective, interdite par les Conventions de Genève, a avertit vendredi le Haut-Comissariat aux droits de l'homme des Nations Unies. "Cela ne fera qu'accroître le sentiment d'injustice et de frustration éprouvé par les Palestiniens."

L'ONU condamne aussi l'attaque. Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'Onu, Zeid Ra'ad al Hussein, a également condamné l'attaque qui a fait quatre morts israéliens et cinq blessés sur une terrasse de Tel-Aviv.