L'ONU alerte sur la situation "catastrophique" à Gaza

  • A
  • A
L'ONU alerte sur la situation "catastrophique" à Gaza
Le chômage est passé de 26,9 % en 2016 à 27,4% (le plus élevé du monde) en 2017 - 18% et 44% en Cisjordanie et à Gaza. @ AFP
Partagez sur :

Dans un rapport présenté mercredi, les Nations Unies estiment que les perspectives de croissance de l'économie palestinienne ne sont "guère encourageantes". 

Les Nations unies ont alerté mercredi sur la situation "catastrophique" dans laquelle vivent les Palestiniens dans la bande de Gaza, avertissant que l'arrêt des aides américaines pour les réfugiés allait créer "plus de misère".

"C'est catastrophique à Gaza. Maintenir des gens dans un système de pauvreté organisé (...) avec en plus le contraste de la richesse qui les entoure, ça devient de plus en plus intenable", a déclaré Isabelle Durant, secrétaire générale adjointe de la Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) lors d'une conférence de presse de présentation du rapport.

Des perspectives de croissance "guère encourageantes". Dans ce rapport, la Cnuced estime que les perspectives de croissance de l'économie palestinienne, profondément dépendante d'Israël et de l'aide internationale, ne sont "guère encourageantes". Le rapport pointe "les risques qui se profilent à l'horizon politique et l'évolution défavorable de l'aide, de la reconstruction de Gaza et de l'expansion de la consommation financée par le crédit".

Un chômage qui atteint 44% à Gaza. En 2017, avant l'annonce américaine de supprimer toute aide à l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), le soutien des donateurs avait déjà fortement diminué (-10,5% par rapport à 2016) pour ne plus représenter qu'un tiers de ce qu'il était en 2008, atteignant 720 millions de dollars (620,6 millions d'euros), selon le rapport. Reflet de la faible croissance du produit intérieur brut (PIB) palestinien, le chômage est passé de 26,9 % en 2016 à 27,4% (le plus élevé du monde) en 2017 - 18% et 44% en Cisjordanie et à Gaza, respectivement, selon la Cnuced.

Un blocus israélien qui dure depuis plus de dix ans. La Cisjordanie est occupée par l'armée israélienne qui en contrôle les accès. Territoire enclavé entre Israël, l'Égypte et la Méditerranée, la bande de Gaza est soumise depuis plus de dix ans à un blocus israélien dirigé contre le mouvement islamiste Hamas. En 2012, l'ONU a mis en garde contre le fait que si l'évolution de la situation n'était pas inversée, Gaza serait "inhabitable - inadaptée à la vie humaine - en 2020". Depuis, selon le rapport, tous les indicateurs socio-économiques se sont dégradés et les conditions à Gaza se sont détériorées. Et l'arrêt de l'aide américaine va créer "plus de misère", a prévenu Mahmoud Elkhafif, coordinateur du programme d'assistance de la Cnuced aux Palestiniens.