William Hague, secrétaire au Foreign Office, a inauguré jeudi à Mogadiscio l'ambassade de Grande-Bretagne en Somalie pour montrer que ce pays de la Corne de l'Afrique est en passe de gagner son combat contre les islamistes d'Al Chabaab et les pirates. La nouvelle mission, située à l'aéroport, en bord de mer, se présente sous la forme de quatre unités en préfabriqué métallique équipées d'un groupe électrogène et surmontées d'une antenne satellitaire. Elle sera pleinement opérationnelle à partir de la fin juillet.

"Ceci est un symbole de notre confiance et de notre croyance en l'avenir de la Somalie", a déclaré le chef de la diplomatie britannique, qui avait fait le déplacement, non annoncé à l'avance, pour assister à la levée de l'Union Jack au-dessus de cette ambassade de fortune. "C'est un signe de la voie qu'emprunte désormais la Somalie", a déclaré de son côté le chef de l'Etat, le président Hassan Sheikh Mohamud. "Notre pays reprend sa place dans le concert des nations", a-t-il ajouté en espérant que d'autres pays occidentaux emboîteront le pas à Londres.

La Grande-Bretagne est le premier pays occidental à rouvrir son ambassade à Mogadiscio depuis que la Somalie commence à émerger de plus de deux décennies de guerre civile, d'anarchie et d'absence d'un Etat central.