Londres : deux Français disparus après l'attentat

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le ministre des Affaires étrangères a confirmé lundi soir que deux Français étaient portés disparus après l'attentat dans lequel un autre Français a été tué.

Deux Français sont portés disparus après l'attentat de Londres samedi soir, au cours duquel un autre Français a été tué, a confirmé lundi soir le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Le ministre français, qui s'exprimait devant la presse à l'ambassade de France à Londres, a également indiqué qu'il y avait huit blessés français, dont quatre sont toujours dans un état grave.

Deux blessés légers sortis de l'hôpital lundi. "Pour ce qui concerne les victimes françaises, à cette heure, nous dénombrons une victime française décédée, deux personnes disparues ainsi que huit blessés dont quatre dans un état grave", a précisé le ministre français, qui s'exprimait devant la presse à l'ambassade de France à Londres. Deux des blessés légers sont sortis de l'hôpital dans la journée de lundi, a-t-il ajouté.

"Elle n'arrêtait pas de demander 'Où est mon copain ?'". Une journaliste de la BBC était sur le London Bridge samedi soir au moment de l'attaque. Elle se souvient avoir porté secours à une Française percutée par le camion des terroristes. "J'ai tout de suite couru vers la femme. Je lui ai parlé en français et je lui ai dit que ça irait. Je lui tenais la main. J'ai réalisé que la personne qui était avec elle avait disparu. Elle n'arrêtait pas de demander 'Où est mon copain ?' Alors j'ai crié à un passant qui était à côté de moi de regarder dans le fleuve. Et c'est là qu'elle a hurlé qu'il y avait peut-être quelqu'un qui était tombé". 

Sept morts et une cinquantaine de blessés. Le précédent bilan, diffusé dimanche, faisait état d'un mort, un disparu et sept blessés dont quatre grièvement. L'attaque au véhicule bélier et au couteau commise samedi soir dans le quartier de London Bridge a fait sept morts et une cinquantaine de blessés. Il s'agit du troisième attentat en moins de trois mois en Grande-Bretagne.