Londres conteste le coût du Brexit annoncé par le Financial Times

  • A
  • A
Londres conteste le coût du Brexit annoncé par le Financial Times
David Davis, ministre du Brexit, a réfuté l'idée que le Royaume-Uni devra payer 100 milliards d'euros pour sortir de l'Union européenne.@ DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :

David Davis, le ministre du Brexit, a réfuté la thèse du Financial Times qui prédit que le Royaume-Uni devra payer 100 millions d'euros pour le Brexit.

Le Royaume-Uni ne payera par 100 milliards d'euros pour quitter l'Union européenne, a déclaré mercredi David Davis, le ministre britannique chargé du Brexit, contestant un montant avancé par le Financial Times.

Juncker et la Commission européenne avaient parlé de 60 milliards d'euros. "Nous ne payerons pas 100 milliards. Ce que nous devons faire, c'est discuter en détails de ce que sont les droits et obligations", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision ITV.

Dans un article publié mercredi, le quotidien financier affirme que la facture d'une sortie britannique de l'Union européenne pourrait avoisiner les 100 milliards d'euros, un montant beaucoup plus élevé que les 60 milliards avancés par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Des coûts supplémentaires liés à l'agriculture ? Le Financial Times explique que les négociateurs européens ont intégré des coûts supplémentaires liés au secteur agricole et au fonctionnement administratif de l'Union en 2019 et 2020, à la demande de plusieurs États membres.