L'Irak demande à la Turquie de retirer "immédiatement" ses soldats du pays

  • A
  • A
L'Irak demande à la Turquie de retirer "immédiatement" ses soldats du pays
La Turquie a déployé de nouvelles troupes à Mossoul vendredi.@ AFP
Partagez sur :

Le gouvernement irakien considère qu'Ankara a violé sa souveraineté nationale.

Bagdad a appelé samedi la Turquie à retirer "immédiatement" ses troupes d'Irak après le déploiement de soldats turcs dans les environs de Mossoul, deuxième ville d'Irak, selon un communiqué officiel. Les autorités irakiennes demandent à la Turquie de retirer ses troupes envoyées pour entraîner des groupes armés irakiens "sans l'aval du gouvernement" de Bagdad, selon le bureau du Premier ministre Haider al-Abadi.

Aide aux troupes kurdes irakiennes. Quelque 150 soldats turcs sont arrivés vendredi dans les environs de Mossoul, la deuxième ville d'Irak occupée par le groupe Etat islamique (EI), dans le cadre d'une mission d'entraînement des troupes kurdes irakiennes, a rapporté l'agence progouvernementale Anatolie. Ce contingent de l'armée turque, soutenu par 20 à 25 chars, s'est déployé dans la région de Bashika, au nord de Mossoul, a ajouté Anatolie citant des sources proches des forces de sécurité.

Un membre de la coalition contre Daech. Des soldats turcs sont présents depuis deux ans et demi dans le nord de l'Irak dans le cadre d'un accord de coopération destiné à l'entraînement des "peshmergas", les troupes de la région autonome du Kurdistan irakien. Le mouvement opéré vendredi l'a été dans le cadre d'une rotation des effectifs affectés à cette mission, a précisé l'agence de presse. Longtemps soupçonné de complaisance avec les groupes rebelles radicaux hostiles au régime de Damas, le gouvernement islamo-conservateur d'Ankara a rejoint l'été dernier la coalition internationale antidjihadiste et mené quelques frappes aériennes contre Daech en Syrie.