L’incroyable traque du pistolet en or de Kadhafi

  • A
  • A
L’incroyable traque du pistolet en or de Kadhafi
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Traqué de tous, le luxueux browning  en or et en bois précieux de l’excentrique colonel est passé de main en main après sa mort.

La photo de ce pistolet en or avait fait le tour du monde, en 2011 après la mort du dictateur libyen. Disparu depuis, le luxueux browning  en or de l’excentrique colonel Mouammar Kadhafi est passé de main en main, dans le plus grand des secrets. Une trajectoire mystérieuse que Gabriel Gatehouse, un reporter de la BBC, a tenté de reconstituer.

Après la mort de Kadhafi, ce pistolet en or devient un totem. Tout part d’une photo que le reporter de la BBC, présent à Syrte le jour de la mort de Mouammar Kadhafi, dit avoir retrouvé sur son smartphone. Pris en 2011, le cliché montre un adolescent souriant, pistolet en or au poing et porté en triomphe par les rebelles de Misrata dans les rues de Syrte. Kadhafi vient d’être capturé et tué. Et son pistolet en or, tel un totem, circule de main en main parmi les révolutionnaires. Cinq années plus tard, en 2016, que sont devenus ces révolutionnaires ? Qu’ont-il fait du pistolet personnel du gouvernant libyen ?

Tous les rebelles veulent leur photo avec le pistolet en or.  Pour répondre à cette question, Gabriel Gatehouse part glaner des indices à Misrata, auprès d’Anwar, un influent commerçant ide la ville. Là, d’anciens révolutionnaires lui montrent leurs reliques, des vidéos sur smartphone de la mort de Mouammar Kadhafi. On y voit Omran Shabaan, l’un des jeunes hommes ayant capturé le colonel, essayer d’empêcher qu’il soit tué. Devenu un héros par la suite, il a aussi eu droit à sa photo avec le pistolet en or du colonel Kadhafi. Très vite retrouvé par l'armée loyaliste du dictateur déchu, le porteur présumé du pistolet en or est battu, torturé et finit par mourir de ses blessures dans un hôpital français.

000_Nic6016108

En 2011, cette photo montrant un adolescent brandissant le pistolet en or de Kadhafi a fait le tour du monde.  © PHILIPPE DESMAZES / AFP



L'armée loyaliste du colonel Kadhafi à la recherche du pistolet.  Le pistolet en or est-il dès lors repassé entre les mains du clan Kadhafi ? Pour en avoir le cœur net, le journaliste de la BBC, toujours chez Anwar, montre aux anciens rebelles la photo qu’il possède sur son smartphone, prise à la volée pendant la révolution libyenne. Un jeune homme dans l'assistance reconnait l'adolescent sur la photo et s'écrie : "C’est Mohammed Elbibi !". Effectivement, cela concorde avec le nom que le journaliste se souvient avoir relevé en 2011. Un ancien rebelle dans l’assemblée accepte de lui donner son contact. Car Mohammed Elbibi vit toujours là, à Misrata.

Le pistolet en or de Kadhafi, héros accidentel de la révolution. A sa grande surprise, Moammed Elbibi accepte de le recevoir, chez lui, au cœur du centre-ville. Lorsqu’il lui montre la photo, le jeune homme sourit. "Je me souviens, j’avais 17 ans…". Aujourd’hui agé de 22 ans, il raconte n’avoir rien à voir avec le lynchage de Kadhafi. Il a simplement trouvé le pistolet du colonel par terre, près de la place où il a été capturé. Dans la confusion du moment, et le voyant avec le pistolet en or, les autres rebelles ont imaginé qu’il avait lui-même tué Kadhafi. Mohammed Elbibi est alors accidentellement devenu un héros de la révolution.

Et le pistolet, alors ? C’est Mohammed Elbibi qui a conservé cet ancien cadeau que s’était offert à lui-même le colonel Kadhafi. Loin de se douter qu’il symboliserait un jour, la fin de son ère.