Lily Allen raconte avoir été agressée sexuellement par un dirigeant de l'industrie musicale

  • A
  • A
Lily Allen raconte avoir été agressée sexuellement par un dirigeant de l'industrie musicale
Lily Allen raconte dans son livre à paraître au Royaume-Uni qu'elle a été agressée sexuellement (image d'archives). @ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

La chanteuse britannique raconte s'être réveillée nue auprès d'un homme qui tentait "de mettre son pénis dans [son] vagin", profitant de son sommeil.

La chanteuse britannique Lily Allen assure avoir été agressée sexuellement par un dirigeant de l'industrie musicale, dans une interview accordée au Guardian Weekend samedi, à l'occasion de la publication à venir au Royaume-Uni de son autobiographie My Thoughts Exactly (Mes pensées exactes, en français).

Agressée dans son sommeil. L'artiste de 33 ans a détaillé son agression survenue plusieurs années plus tôt. Alors quelle était ivre après une soirée, elle raconte que son agresseur l'a ramenée dans sa propre chambre d'hôtel et qu'elle s'est réveillée "parce qu'[elle] sentais quelqu'un qui frottait son corps nu contre mon dos. J'étais nue aussi. Je pouvais sentir quelqu'un qui essayait de mettre son pénis dans mon vagin et qui me frappait les fesses comme si j'étais une strip-teaseuse", a -t-elle confié.

Le jeune femme a alors sauté du lit, récupéré ses affaires et a regagné sa chambre. Après être rentrée à Londres, l'artiste s'est rendue chez son avocat pour consigner son témoignage. Mais elle a choisi de ne pas déposer plainte ni divulguer le nom de son agresseur.

La peur de passer pour une "femme à problèmes". Lily Allen explique également au Guardian qu'elle s'est longtemps sentie coupable de ce qui lui était arrivé, notamment parce qu'elle avait bu, qu'elle n'avait pas évoqué les faits et qu'elle avait continué à travailler avec cet homme. Elle explique qu'elle craignait de passer pour une "femme à problèmes" ou encore une "hystérique."

Un monde permissif pour les hommes. Dans la lignée du mouvement #MeeToo, elle livre une vision particulièrement acerbe de l'industrie musicale dans son ouvrage et décrit un monde hiérarchique qui "permet parfois même approuve le comportement toxique des hommes envers les femmes."