Libye : un "ambassadeur" français à Benghazi

  • A
  • A
Libye : un "ambassadeur" français à Benghazi
Un ambassadeur nommé par la France était mardi en voie de prendre ses fonctions à Benghazi.@ Reuters
Partagez sur :

Antoine Sivan, 53 ans, est en voie de prendre ses fonctions dans cette ville libyenne.

Un ambassadeur nommé par la France, Antoine Sivan, était mardi en voie de prendre ses fonctions à Benghazi, fief de la rébellion libyenne contre Mouammar Kadhafi, a indiqué à l'AFP un responsable français sous couvert d'anonymat. Antoine Sivan a quitté la France dimanche pour la Libye, où il devait se rendre par la route depuis l'Egypte, a-t-on précisé de même source.

Ce diplomate de 53 ans, qui parle arabe, a occupé plusieurs postes dans la région. Il a été ambassadeur au Qatar et numéro deux de l'ambassade de France à Bagdad, et a occupé à Paris le poste de sous-directeur pour le Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères.

Les Etats-Unis dépêchent aussi un diplomate

Le 10 mars, la France avait été le premier pays à reconnaître le Conseil national de transition (CNT) libyen, qui rassemble les opposants au colonel Kadhafi, et le président Nicolas Sarkozy avait fait savoir qu'il enverrait un ambassadeur à Benghazi. La prise de fonctions de cet ambassadeur pourrait être officiellement confirmée mardi à Londres, en marge d'une conférence internationale sur l'avenir de la Libye. La France et le Qatar sont les deux seuls pays à avoir officiellement reconnu le CNT libyen.

De leur côté, les Etats-Unis vont dépêcher "très rapidement" un émissaire à Benghazi, le diplomate Chris Stevens, a fait savoir mardi un responsable américain, après une rencontre à Londres entre la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et des représentants du CNT. Il s'agit d'établir un canal de communication avec l'opposition libyenne, a ajouté ce haut responsable.