Libye : l'Union africaine mise sur la diplomatie

  • A
  • A
Libye : l'Union africaine mise sur la diplomatie
@ REUTERS
Partagez sur :

Pour tenter de faire cesser les combats, ils ont rencontré dimanche le dirigeant libyen.

C'est sous sa tente, que Mouammar Kadhafi a reçu dimanche les dirigeants africains. Mandatés par l'Union africaine, le président malien Amadou Toumani Touré, le président sud-africain Jacob Zuma, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Congolais Denis Sassou Nguesso et le ministre ougandais des Affaires étrangères Henry Oryem Okello avaient pour objectifs de faire "cesser immédiatement toutes les hostilités", mais également permettre l'acheminement de l'aide humanitaire et une ouverture d'un dialogue entre le régime et l'insurrection.

Kadhafi aurait accepté la "feuille de route"

Et d'après les déclarations du président sud-africain Jacob Zuma, dimanche soir à l'issue de cette entrevue, le pouvoir du leader libyen Mouammar Kadhafi aurait accepté la "feuille de route" proposée par l'Union Africaine afin de trouver une issue pacifique au conflit.

Convaincre la rébéllion d'un cessez-le-feu

Les dirigeants africains ont désormais rendez-vous à Benghazi, fief rebelle de l'est du pays, pour tenter de convaincre l'insurrection de baisser les armes. L'entreprise s'annonce délicate, les chefs de la rébellion ayant rejeté tout cessez-le-feu impliquant le maintien au pouvoir de Mouammar Kadhafi ou de ses fils.

Sur le terrain, les combats entre forces gouvernementales et rebelles se poursuivent. La guerre civile a fait au moins 23 morts durant le week-end à Ajdabiya et à Misrata. A Ajdabiyah, dans l’Est du pays quatre rebelles et huit combattants de Mouammar Kadhafi ont été tués dans les combats qui font rage dans cette ville stratégique, considérée comme un "verrou" d’accès à l'Est libyen.

Les rebelles ont tiré des roquettes sur la périphérie de la ville pour tenter de prévenir toute manoeuvre des forces loyales à Kadhafi.

L'Otan a parlé de situation "désespérée" dans ces deux villes et a promis de poursuivre les bombardements pour désarmer le régime.

Des raids de l’Otan

Des avions de l'Otan ont détruit onze tanks des troupes du colonel Mouammar Khadafi sur une route menant Ajdabiya et 14 près de Misrata, dans l'ouest, a annoncé un responsable de l'alliance. "Vers 9 heures aujourd'hui, les raids de l'Otan ont détruit onze tanks sur la route menant à Ajdabiya et les bombardements vont continuer toute la journée et toute la nuit", a déclaré ce responsable, sous couverts de l'anonymat.

"Clairement, la situation à Ajdabiya est désespérée et les forces de Kadhafi attaquent la ville à l'arme lourde", a-t-il ajouté.